Depuis 1991, le Projet santé au Cameroun est orienté vers les soins de santé primaires, dans le but de mettre à disposition de toutes les populations de la zone du projet une médecine de base de qualité, géographiquement accessible et financièrement abordable.
 

Les soins médicaux primaires sont donnés dans les hôpitaux de districts mais aussi dans les centres de santé, disséminés dans les régions rurales, proches des villages. Le projet renforce donc les institutions publiques locales par des rénovations, des équipements et des formations et évite de créer des structures parallèles qui pourraient affaiblir le système existant. Après une phase d'initiation avec du personnel expatrié sur le terrain, le projet a été remis aux autorités camerounaises avec succès depuis l'an 2000.

Grâce à une collaboration avec le Ministère de la santé publique camerounais qui s'inscrit dans la durée, l'impact du projet dépasse sa zone géographique. Plusieurs innovations, comme la budgétisation, le guide de soins maternels ou la surveillance de la couverture vaccinale ont inspiré des projets nationaux. Le Ministère a également choisi cette zone pour installer deux des premières unités périphériques de prise en charge (UPEC) des malades atteints du VIH. L'UPEC de Mfoua été visitée en 2005 par l'ancien directeur de l'OMS, Lee Jong-wook.