Consolidons nos liens vers l'Union européenne!

L’Assemblée des Régions d’Europe (ARE) s’est créée en 1985 à l’initiative d’Edgar Faure, ancien président du Conseil en France et ancien président de la Région de Franche-Comté. Dès le départ, la République et canton du Jura y a joué un rôle actif. Le ministre François Lachat en a, notamment, assumé la vice-présidence.

L’action menée par l’ARE pour la reconnaissance du rôle des régions dans la construction européenne cadrait parfaitement avec celle, conduite par le Jura au sein de la Confédération helvétique, en vue de l’accession des cantons à certaines responsabilités au plan international. Ce combat a porté ces fruits et l'on constate aujourd'hui que, depuis 1985, tant en Suisse qu’au niveau européen, les choses ont évolué favorablement avec:

  • en Suisse, la loi sur la participation des cantons à la politique étrangère (loi du 22.12.1999)
  • dans l'Union européenne, la création en 1994 du Comité des Régions, un organe consultatif assurant la représentation des pouvoirs régionaux au sein de l'Union.  

L'ARE a également joué un rôle important en Europe centrale et orientale après la chute du mur de Berlin. Pour de nombreuses régions libérées du joug communiste, l'adhésion à l'ARE fut un acte d'émancipation à haute portée symbolique. Assumant, au sein de l'ARE, la présidence du Comité du suivi Est-Ouest, le Jura a été très actif durant cette période.

Victime en quelque sorte de son succès, avec la création notamment du Comité des Régions, l'ARE n'assume plus seule la représentation des régions au sein de l'Union européenne. Elle n'en demeure pas moins un groupe de pression très actif.

Elle constitue aussi un important réseau de plus de 250 régions issues de 28 pays. De nombreux partenariats établis par la République et canton du Jura se sont développés au sein de l'ARE, entre autres avec des pays de l'Europe centrale et orientale.