Prestations de conseil pour les professionnel-le-s

Le Groupe coordination violence est à disposition des professionnel-le des domaines du social, de la santé et de l'éducation confronté-e-s à des situations problématiques de violence domestique pour toute information ou renseignement. Il suffit de s’adresser à la déléguée à l'égalité entre femmes et hommes au 032 420 79 00 ou par groupecoordinationviolence@jura.ch et celle-ci l'orientera vers les membres du Groupe coordination violence les mieux à même de fournir des réponses aux questions ou problèmes soulevés.

Rapport

Enfants exposés à la violence conjugale

L’exposition à la violence dans les relations de couple a des conséquences graves sur le développement de l'enfant, ses apprentissages et son bien-être. Dans son rapport, le Groupe coordination violence répertorie les institutions existantes s'occupant des enfants exposé-e-s à la violence conjugale et il initie une réflexion pour améliorer leur prise en charge. Cet état des lieux repose sur quatre angles d'analyse: la détection et l'accès, l'intervention pénale et civile, l'aide et le soutien ainsi que le réseau.

Protocole destiné aux professionnel-e-s de la santé

Les professionnel-le-s de la santé se doivent d'intervenir face à la violence et à la maltraitance car la violence est une infraction qui tombe sous le coup de la loi. Ils ont le devoir de détecter, d'informer, de conseiller et d'orienter les victimes vers le réseau d'aide.
La déléguée à l'égalité met à la disposition des professionnel-le-s de la santé un protocole de dépistage et d'intervention qui les aidera dans leurs démarches et les sensibilisera aux moyens de lutter efficacement contre la violence. Un répertoire d'adresses utiles est également disponible afin de contacter les structures qui accompagneront les victimes.

Protocole destiné aux professionnel-le-s des milieux sociaux

Les travailleuses et travailleurs sociaux doivent intervenir face à la violence, savoir la dépister et orienter les personnes vers un réseau d'aide. Le protocole social de dépistage permet d'améliorer l'information aux victimes et faciliter leur prise en charge par le personnel des milieux sociaux.
Repris par le canton du Jura, ce protocole, qui émane de la Déléguée à l'égalité entre femmes et hommes du canton de Vaud (2003), fournit un outil concret aux professionnel-le-s des milieux sociaux.