République et canton du Jura

Délibérations du Gouvernement (séance du 20 septembre 2005)

Date : 22.09.2005 00:00:00

Recensement 2010: le Gouvernement n’est pas favorable à la proposition du Conseil fédéral

Le Gouvernement s’oppose à la variante retenue par le Département fédéral de l’Intérieur pour effectuer le recensement 2010. Il ne s’agirait plus d’une enquête exhaustive, comme elle se pratique toutes les décennies depuis 1850, mais d'une simple récapitulation des registres des habitants disponibles dans les communes. Par rapport au recensement de l'an 2000, 80 % des données ne seraient plus disponibles, au niveau des communes, des districts et des cantons. Cet appauvrissement d'information n'irait pas sans conséquences fâcheuses dans les domaines les plus variés et toucherait principalement les petits cantons, qui n'auraient pas les moyens de participer à des enquêtes complémentaires par échantillonnage, pour combler les lacunes d'information.
Le Gouvernement regrette en outre que contrairement à la loi et aux pratiques antérieures, les cantons et offices de statistique n'aient pas été consultés.

Naturalisations

Le Gouvernement a octroyé le droit de cité cantonal et de la commune de Porrentruy à Alvaro Mendes Marques, ressortissant portugais, et son épouse Leopoldina Maria; à Pascoa Ernesto Da Conceiçao et Alzira Carvalho, ressortissantes portugaises; à Evariste Nsabimana, ressortissant rwandais, et son épouse Dinah Cyizanye; à Agim Muja, ressortissant de Serbie et Monténégro, son épouse Alketa et ses enfants Suzana et Ermal; à Claudine Blanche Cerfogli, ressortissante française.
Le droit de cité cantonal et de la commune de Delémont est accordé à Giuseppe Orsino, ressortissant italien; à Cécile Philippe, Colette Micheline Petit et Marie-Hélène Taina Andrei, ressortissantes françaises; à Maria-Sindia Borras et Angel Marchena, ressortissants espagnols.
Marialisa Carozza, ressortissante italienne, obtient le droit de cité cantonal et de la commune de Bassecourt.

Subvention aux musées

Le Gouvernement a décidé l'octroi de deux subventions de 10'000 francs chacune au Musée agricole de Grandfontaine, reconnu d'importance régionale, pour ses activités de l'année 2005 et au Musée de l'automobile de Muriaux, au titre d'aide au tourisme.

Le canton du Jura adhère au Tierschutz

Le Gouvernement a décidé d'adhérer, à titre expérimental pour une année, à la Banque de données nationale des animaux perdus, trouvés et sans foyer, Tierschutz. Le Jura rejoint ainsi les treize cantons qui utilisent gratuitement la banque de données, dont Neuchâtel, Fribourg et le Valais pour la Suisse romande. Ce service de portée nationale permet de gérer efficacement la problématique des animaux égarés ou abandonnés, qui dans 30% des cas passent d'un canton à un autre. Les cantons peuvent ainsi échanger rapidement et simplement des données sur les animaux et, le cas échéant, sur les propriétaires de ces animaux.

Lutte contre le feu bactérien

Le Gouvernement a décidé l'octroi d'un crédit de 125'000 francs pour le financement des mesures de lutte contre le feu bactérien notamment au travers de campagnes de prospection menée par des contrôleurs agréés. Ces campagnes ont pour but de repérer et d'éliminer les plantes victimes de cette maladie afin de limiter sa propagation. Ces mesures, supervisées par la station phytosanitaire, concernent aussi bien les propriétés publiques que privées (vergers et jardins).
Pour mémoire, le feu bactérien est une maladie bactérienne inoffensive pour les humains mais à l'issue fatale pour certaines espèces d'arbres fruitiers (pommier, poirier, cognassier) et de plantes ornementales (cotonéaster, pyracantha, pommier du Japon, aubépine, alisier, sorbier des oiseleurs). Très contagieux, le feu bactérien se propage par simple contact des mains, des vêtements et des outils, mais aussi par les insectes butineurs et les oiseaux. Il constitue une grave menace pour les jardins et les vergers, élément typique et précieux du paysage jurassien. Les symptômes du feu bactérien sont variables, mais souvent caractérisés par le flétrissement des jeunes pousses, qui prennent alors une forme de crosse. Les feuilles deviennent foncées, comme brûlées, mais elles restent accrochées à l’arbre.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014