République et canton du Jura

Feu bactérien des arbres fruitiers: campagne de prospection 2005

Date : 19.08.2005 00:00:00

Delémont, le 19 août 2005

Une nouvelle campagne de prospection du feu bactérien débutera prochainement. Elle concernera la plupart des communes des districts de Delémont et de Porrentruy ainsi que quelques communes du district des Franches-Montagnes.
 

Cette campagne, menée par les contrôleurs du feu bactérien, a pour but de repérer et d'éliminer les plantes victimes de cette maladie, afin de limiter sa propagation. Cette mesure concerne aussi bien les propriétés publiques que privées (vergers, jardins). La station phytosanitaire cantonale supervise cette campagne et prie la population de réserver un bon accueil aux contrôleurs.

Le feu bactérien est une maladie bactérienne, inoffensive pour les humains, mais à l'issue fatale pour certaines espèces d'arbres fruitiers (pommier, poirier, cognassier) et de plantes ornementales (cotonéaster, pyracantha, pommier du Japon, aubépine, alisier, sorbier des oiseleurs). Les cerisiers, damassiniers et pruniers ne sont pas touchés. Très contagieux, le feu bactérien se propage par simple contact des mains, des vêtements et des outils, mais aussi par les insectes butineurs et les oiseaux. Il constitue une grave menace pour les jardins et les vergers, élément typique et précieux du paysage jurassien.

En 2004, seuls deux cas de feu bactérien ont été découverts dans le canton, ce qui est nettement inférieur au nombre de cas recensé en 2003. Cette diminution est toutefois probablement due aux conditions météorologiques de l'année passée, qui ont été défavorables au développement de la bactérie dans le canton et plus généralement dans toute la Suisse.

Les symptômes du feu bactérien sont variables, mais souvent caractérisés par le flétrissement des jeunes pousses, qui prennent alors une forme de crosse. Les feuilles deviennent foncées, comme brûlées, mais elles restent accrochées à l'arbre. Une documentation illustrée est à disposition à la station phytosanitaire cantonale.

Toute plante suspecte de feu bactérien doit être signalée à la station phytosanitaire cantonale (032 420 74 20), qui se chargera gratuitement du contrôle et du diagnostic. Toute autre initiative personnelle (prise d'échantillon, taille ou arrachage) est à proscrire en raison du risque élevé de propagation de la maladie. Pour la même raison, il est préférable de ne pas toucher les branches douteuses.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014