République et canton du Jura

Planification hospitalière cantonale et interjurassienne

Date : 30.06.2005 00:00:00

Delémont, le 30 juin 2005

Le Gouvernement jurassien a transmis au Parlement son message relatif à la planification hospitalière cantonale et interjurassienne. Il s'agit en fait de modifier le plan hospitalier adopté par le Parlement en 2002, avec pour principaux objectifs de renforcer la complémentarité entre les différents sites de l'Hôpital du Jura et de passer, à terme, à la dimension interjurassienne de l'organisation hospitalière. La réforme proposée doit permettre de constituer des centres de compétences. Les effectifs de l'Hôpital du Jura (1'199 EPT à fin 2004) sont réduits de 28 postes EPT (14 à Delémont, 14 à Porrentruy), équivalant à une réduction annuelle des charges salariale d'environ 2,85 millions de francs.
 

En parallèle, le Gouvernement a décidé de prolonger de deux ans la validité de la convention pour l'emploi dans le secteur de la santé (convention emploi santé - Jura) signée à fin 2003 et qui arrive à échéance à fin 2005. Cette convention vise à gérer les conséquences sociales et humaines de la mise en œuvre du plan hospitalier.
Parmi les principaux changements proposés par le Gouvernement, le secteur mère-enfant est regroupé à Delémont. Le site de Porrentruy accueille notamment l'orthopédie (opérations électives, c'est-à-dire qui peuvent être programmées) et la rééducation. Les services d'ambulances et d'urgences sont maintenus sur chaque site, voire renforcés (Porrentruy) et opérationnels 24h/24 et 7j/7. Les investissements nécessaires à la mise en œuvre des mesures proposées sont évalués à 6,4 millions de francs environ, dont 4,5 millions pour la mise en valeur du centre de compétences en rééducation sur le site de Porrentruy.

Ces mesures permettront, dans un deuxième temps, de passer à une dimension interjurassienne de la planification hospitalière. Le Gouvernement intègre ainsi dans ses choix la prise de position du Conseil d'administration de l'Hôpital du Jura ainsi que les recommandations du groupe de travail qui a examiné la Résolution n°57 de l'Assemblée interjurassienne (AIJ). Il considère que ces propositions donnent le plus de chances à la région d'assurer, à terme, la stabilité et la pérennité de son système hospitalier. Le Gouvernement intègre également dans sa proposition les pressions exercées sur les coûts par les différents acteurs du système de santé, notamment la Confédération et les assureurs.

Pour mémoire, la mise en œuvre du plan hospitalier adopté par le Parlement en 2002 s'échelonne en deux phases. La première phase a consisté en un regroupement des soins intensifs à Delémont et l'ouverture d'une unité de soins continus à Porrentruy. La garde du bloc opératoire a été centralisée les fins de semaine et les jours fériés à Delémont, sauf pour l'obstétrique. La mise en place de cette première phase s'est terminée au printemps 2004.

La deuxième phase sera achevée à fin 2005. Elle consiste notamment à réorganiser des unités de soins et à développer les prestations liées à l'hémodialyse.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014