République et canton du Jura

Décharge de Bonfol: la santé de la population est prioritaire

Date : 21.12.2006 00:00:00

Delémont, le 21 décembre 2006

Le Gouvernement a pris connaissance avec satisfaction du rapport commandé à un institut français chargé d'analyser les mesures prévues dans le but de préserver la santé des habitants durant l'assainissement de la décharge industrielle de Bonfol. L'institut INERIS, auteur de cette expertise, estime que les mesures envisagées sont correctes et que les risques pour la population sont très faibles. Cette appréciation générale est toutefois assortie de quelques recommandations visant à renforcer encore la sécurité.
 

Depuis le début de l'année 2006, des interrogations sur les risques pour les habitants de Bonfol et les populations environnantes ont été soulevées par différents acteurs. Ces craintes se sont également manifestées dans le cadre de la phase qui a précédé la mise à l'enquête publique du plan spécial relatif à l'assainissement de la décharge industrielle de Bonfol (DIB). Dès lors, l'Autorité cantonale a décidé de solliciter un avis supplémentaire. Elle s'est donc adressée à l'Institut National de l'Environnement industriel et des Risques (INERIS), un établissement public placé sous la tutelle du ministère français de l'Ecologie et du Développement durable.

Dans un rapport d'une trentaine de pages, INERIS émet des considérations qui rejoignent très largement les décisions prises à ce jour par l'Office des eaux et de la protection de la nature (OEPN). C'est à ce dernier que revient en effet la tâche de superviser le projet de la chimie bâloise et de fixer les standards de qualité à atteindre. Ainsi, l'impossibilité de définir avec précision la composition des déchets entreposés dans la DIB nécessitera des vérifications systématiques des émissions, dès le début de la phase pilote. Dans un premier temps, les procédés de traitement de l'air devront être mis en œuvre de jour comme de nuit, un choix qui pourrait être revu par la suite en fonction du résultat des analyses.

Enfin, INERIS estime qu'un suivi épidémiologique et sanitaire de la population environnante n'est pas nécessaire, voire impossible. Tous les efforts doivent converger vers un traitement aussi complet et efficace que possible des émissions à la source, moyennant quoi les risques pour la santé sont considérés comme très faibles par INERIS.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014