République et canton du Jura

Grave cas de braconnage aux Franches-Montagnes

Date : 01.09.2006 00:00:00

Delémont, le 1er septembre 2006

Mercredi 30 août 2006 en soirée, le garde du district des Franches-Montagnes et des gendarmes de la police cantonale ont appréhendé deux Francs-Montagnards suspectés d'avoir abattu un chevreuil en dehors de la période autorisée. L'un d'eux a reconnu les faits. En poursuivant leurs investigations, les enquêteurs ont mis au jour un grave cas de braconnage. Depuis 2000, environ 50 chevreuils et chamois ont été tirés en toute illégalité dans le canton. Des armes prohibées, de la viande et des trophées ont été saisis. Un garde auxiliaire de la région est impliqué dans cette grave affaire. Le cas sera dénoncé au procureur.
 

Mercredi en soirée , le garde du district des Franches-Montagnes procédait à des suivis de la faune, en présence d'un chasseur, dans la région de Montfaucon. Aux environs de 22h30, le garde a vu passer l'un de ses gardes auxiliaires au volant de son véhicule, accompagné d'une tierce personne. Ce dernier ne s'est pas arrêté. Trouvant ce comportement suspect, le garde a tenté de rejoindre le véhicule qui s'en allait à vive allure. Après une brève poursuite, il a retrouvé l'un des occupants du véhicule marchant seul au bord d'un chemin vicinal. Ce dernier avait précipitamment quitté la voiture pour aller dissimuler un chevreuil mort. Face à cette situation, le garde a demandé le renfort de la Police cantonale qui a appréhendé les deux personnes.
Après une nuit d'interrogatoire, l'un des deux suspects, frère du garde auxiliaire, a reconnu avoir tiré ce chevreuil dans la région de Saignelégier. L'auteur du tir possède une patente de chasse française mais n'est pas au bénéfice d'un permis jurassien.

En perquisitionnant au domicile du prévenu, les enquêteurs ont découvert deux carabines munies de silencieux, dont le port et l'usage sont prohibés en Suisse. Dans le congélateur, des pièces de viandes de quatre chevreuils tirés dans la région en 2006 ont également été découvertes. De plus, de nombreux trophées de chevreuils et de chamois, également tirés dans le canton ont été trouvés sur place. Le prévenu a reconnu avoir abattu environ 50 chevreuils et chamois depuis l'année 2000.
Quant au garde auxiliaire impliqué dans cette affaire, il a été immédiatement suspendu de sa fonction par le chef du Département de l'Environnement et de l'Equipement, jusqu'à conclusion de l'enquête judiciaire. 
Ce cas de braconnage est le plus important découvert à ce jour dans le canton du Jura.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014