République et canton du Jura

ORP - 10 ans d'expérience et conférence-débat

Date : 16.11.2006 00:00:00

Delémont, le 16 novembre 2006

Depuis le 1er janvier 1996, dans le cadre de la loi sur l'assurance-chômage, les cantons sont tenus d'instituer et de gérer des offices régionaux de placement (ORP). Pour marquer ces dix ans d'expérience, l'ORP-Jura organise une conférence-débat le lundi 20 novembre à 18h30, au Centre L'Avenir à Delémont, avec Beat Kappeler.
 

La genèse des ORP
Avec la brusque flambée du chômage au début des années nonante, il est apparu que les communes, chargées du service de l'emploi, n'étaient plus en mesure d'assurer cette mission et de faire face à la nouvelle situation du marché du travail. Elles n'avaient, en particulier, pas les moyens d'engager du personnel spécialement formé pour le placement. L'ex-OFIAMT – aujourd'hui seco – a alors demandé, en 1994, à une entreprise de conseil en entreprise d'évaluer le service public de l'emploi. Les recommandations formulées dans le rapport final tenaient en deux mots: régionalisation et professionnalisation. Ces solutions ont été testées lors d'un essai pilote mené en 1995 dans les cantons de Vaud et de Soleure. Les propositions de réforme ont été favorablement accueillies par le Parlement, qui les a transposées dans la nouvelle loi sur l'assurance-chômage. Depuis le 1er janvier 1996, les cantons sont tenus d'instituer et de gérer des offices régionaux de placement.
Dans ce nouveau contexte, trois ORP, un par district ont ouvert leurs portes dans le canton du Jura le 1er janvier 1997; ils constituent aujourd'hui l'ORP-Jura.

Une nouvelle politique de placement
La création des Offices régionaux de placement a modifié profondément le service public de l'emploi. Une politique active du marché du travail s'est développée dans tout le pays, appuyée sur des méthodes de placement professionnelles et des mesures de marché du travail visant à renforcer l'aptitude au placement des demandeurs d'emploi. Avec le recul, on peut véritablement parler d'une mutation en matière de politique publique de lutte contre le chômage.

L'objectif : le placement rapide et durable
Au sein du service public de l'emploi, les ORP sont gérés par les cantons. Le seco en assure la surveillance et la coordination au niveau national. L'objectif numéro un des ORP est la réinsertion rapide et durable des demandeurs d'emploi dans le marché du travail.
A ce titre, le personnel des ORP fournit des prestations de haute qualité aux demandeurs d'emploi et aux employeurs.

L'ORP-JURA - Lien entre les demandeurs d'emploi et les employeurs
Les demandeurs d'emploi bénéficient d'un suivi professionnel et efficace, les entreprises disposent, avec les conseillers en personnel, d'interlocuteurs compétents, bien formés et bons connaisseurs du tissu économique régional.
Dans cette perspective, les ORP assurent aujourd'hui le lien entre les demandeurs d'emploi et les employeurs. Les employeurs ne sont et ne seront disposés à annoncer leurs emplois vacants aux ORP que si ceux-ci leur fournissent effectivement des candidats appropriés, c'est leur objectif permanent. Des succès tangibles ont ainsi été obtenus notamment dans le domaine de la prospection des emplois vacants et du placement rapide et durable. L'entretien de contacts étroits avec les employeurs représente donc un facteur de succès essentiel.

La collaboration interinstitutionnelle
La collaboration étroite avec les entreprises est complétée, dans le canton du Jura, par une collaboration tout aussi étroite avec les partenaires de formation d’adultes en particulier l’Espace Formation Emploi Bassecourt (EFEB), ainsi qu’avec les institutions publiques et privées, les communes, l’Etat ou encore avec les professionnels du placement privé.

Une capacité d'adaptation aux variations du marché du travail
Au cours de ces 10 ans, la mission et les tâches des ORP sont devenues de plus en plus exigeantes. Pour répondre au mieux à la complexité croissante des tâches, les conseillers en personnel sont amenés depuis juillet 2003 à suivre le cursus de formation préparant au brevet fédéral de «conseiller / conseillère en personnel», en plus de leur formation de base.
Pour les autres collaborateurs, conseillers spécialisés et équipe administrative l'offre de formation est complétée régulièrement par une série de cours qui  permet à l’ORP d'améliorer constamment ses qualifications et son professionnalisme.
Allié à ses partenaires du service public de l’emploi du canton du Jura  - observation et mesures de marché du travail et EFEB – l’ORP-Jura participe efficacement à la lutte contre le chômage.

Quelques chiffres depuis 10 ans pour l'ORP-JURA
22’236 inscriptions, 23’107 sorties, 146'400 entretiens de conseils et environ 12'600 places vacantes enregistrées. Aujourd'hui, l'ORP-Jura compte 19 conseillers-ères en personnel, soit 16,2 postes plein temps, 8 collaborateurs-trices administratifs-ves, une psychologue conseillère en orientation professionnelle et un conseiller social.

L'avenir
La stratégie du service public de l'emploi jurassien, axée sur le développement des compétences, devra non seulement être poursuivie dans le futur mais encore se renforcer et se diversifier pour répondre au défi de la modernisation de l'économie jurassienne dans le cadre du 5e programme de développement économique et de son corollaire, le renforcement des qualifications et compétences de la main-d'œuvre, en particulier industrielle.

Conférence-débat le 20 novembre

A l'occasion du 10e anniversaire de l'ORP, une conférence-débat est proposée au public le lundi 20 novembre 2006, à 18h30, au Centre L'Avenir à Delémont. Elle sera tenue par l'économiste et journaliste Beat Kappeler, sur le thème "Le marché du travail d'aujourd'hui et de demain en Suisse - Perspectives socio-économiques".

La conférence sera suivie d'un échange avec M. Kappeler qui répondra aux questions du public.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014