République et canton du Jura

Valorisation des traces de dinosaures de Courtedoux

Date : 06.07.2006 00:00:00

Delémont, le 6 juillet 2006

Le groupe de travail désigné par le Gouvernement pour élaborer un concept de mise en valeur des traces de dinosaures sur le site de Courtedoux a remis son rapport à la fin du mois de mai 2006. Dans ses propositions, il recommande une valorisation à plusieurs composantes, à la fois scientifique, ludique et éducative, sur le thème de la découverte. Le concept repose sur l’option principale du maintien, après la fin des travaux de l’A16, d’une structure de recherche sur la paléontologie à Porrentruy. Le Gouvernement jurassien a retenu ces propositions, qui lui apparaissent à la fois originales, ambitieuses, et réalisables. Le concept, conçu sous une forme ouverte, laisse imaginer d’autres développements en termes d’accueil touristique dans le Jura.
 

Le groupe de travail désigné par le Gouvernement pour élaborer un concept de mise en valeur des traces de dinosaures sur le site de Courtedoux a remis son rapport à la fin du mois de mai 2006. Dans ses propositions, il recommande une valorisation à plusieurs composantes, à la fois scientifique, ludique et éducative, sur le thème de la découverte. Le concept repose sur l’option principale du maintien, après la fin des travaux de l’A16, d’une structure de recherche sur la paléontologie à Porrentruy. Le Gouvernement jurassien a retenu ces propositions, qui lui apparaissent à la fois originales, ambitieuses, et réalisables. Le concept, conçu sous une forme ouverte, laisse imaginer d’autres développements en termes d’accueil touristique dans le Jura.

A la suite d’une motion et d'autres interventions parlementaires, le Gouvernement jurassien avait constitué un groupe de travail, placé sous la présidence d'Elisabeth Baume-Schneider, ministre de l'Education, composé de personnalités d’origines diverses, pour élaborer un concept de mise en valeur des sites à traces de dinosaures découverts sur le chantier de la  route nationale A16 (Transjurane) à Courtedoux.

Le groupe de travail, qui a œuvré avec le concours du Bureau Urbaplan (Fred Wenger et collaborateurs), a déposé ses conclusions en mai 2006. Le Gouvernement, qui avait inscrit cette problématique à son programme de législature, a pris acte des propositions formulées en l'occurrence et les a validées.

Les résultats du travail qui a été entrepris confirment plusieurs atouts qui sont intéressants pour développer un projet autour de ce thème :
- le site de Courtedoux se révèle des plus intéressants et cet intérêt se confirme au fur et à mesure des découvertes qui se font sur les fouilles  en cours sur le chantier de l’autoroute;
- les traces de dinosaures constituent un sujet qui rencontre un public : d’ailleurs il faut parler plutôt de plusieurs publics, scientifiques, amateurs, familles, organisations et associations professionnelles orientées vers les thématiques de la géologie et des sciences de la terre, etc…;
- le thème présente un fort potentiel d'impact médiatique.

Le site de Courtedoux a rapidement révélé un atout bien plus important encore. L’attrait du site réside bien dans les traces que l'on peut voir, mais il tient surtout dans la fascination de la découverte et sur le fait que les trouvailles se font sous les yeux du public qui se rend sur place. Face au travail des scientifiques qui sont à l’œuvre sur le chantier de la Transjurane, il est apparu que le concept à développer ne doit pas être un projet abstrait et en devenir, mais « une réalité vivante qui se déroule sous nos yeux ». Cette donnée est devenue l’élément central du concept proposé. Pour développer un projet sur le thème des dinosaures en Ajoie, il faut que survive aux travaux de l’autoroute une recherche scientifique sur le thème de la paléontologie, recherche qui va porter en héritage les découvertes faites sur le tracé et poursuivre des travaux pour maintenir le site dans l’actualité scientifique. Cette recherche sera le garant de la durabilité du site de Courtedoux.

A partir de ces considérations, le concept décline la valorisation selon trois composantes majeures:
- la première, c’est cette recherche même, qui prend la forme d’une structure scientifique, basée en principe à Porrentruy, certes d'ampleur modeste, mais mise en réseau avec les universités intéressées par ce thème et capable de leur proposer en partenariat en Ajoie un terrain d’expérimentation, de formation et de découverte idéal par sa localisation et sa richesse;
- la deuxième, c’est l’idée d’un projet éducatif et de loisir sur les sciences de la terre, de la géologie et de la paléontologie, à mettre sur pied par le canton du Jura à l’intention des milieux scolaires des cantons suisses, voire de l'étranger, et destiné à des séjours pour les adolescents en âge d'études;
- le troisième est un centre d’interprétation sur le site de Courtedoux, qui permettra de mettre  à la disposition des publics le contexte et les moyens scientifiques, techniques et scénographiques pour partir à la découverte de la paléontologie et de la géologie : il devrait être constitué d’un bâtiment principal ainsi que d’un parcours de découvertes sur les sites.

Autour de ces trois composantes, le groupe de travail propose de retenir  l’idée de développer des programmes d’événements, les uns destinés au grand public, les autres au public scientifique, pour repositionner en permanence le site dans l’actualité. Toutefois, le concept est confronté à une difficulté majeure, celle des structures d’accueil encore insuffisantes en Ajoie et qui nécessitent d’être développées en conséquence.

Le Gouvernement jurassien a décidé de faire siennes ces recommandations. Il en souligne l’originalité, estime réaliste de commencer par un concept qui soit maîtrisable, envisage la possibilité de nouveaux développements en fonction de l'intérêt que rencontreront les différentes composantes, considère enfin qu'il devrait être possible de trouver des partenaires intéressés  pour donner de l’ampleur à ce concept.

Le concept a fait l’objet d’une demande de partenariat auprès du Secrétariat fédéral à l'économie (SECO), qui a d’ores et déjà assuré le canton du Jura de son soutien, ce projet s’inscrivant dans la droite ligne des orientations de la politique régionale de la Confédération.

Dans l'immédiat, la République et Canton du Jura va engager un chef de projet pour conduire la mise en œuvre des premières mesures concrètes telles qu'arrêtées dans le sens du projet, en préciser en particulier les aspects financiers, les nombreuses collaborations à entrevoir et définir les étapes de développement afin de permettre au Gouvernement de soumettre au Parlement un dossier sur lequel celui-ci aura à se prononcer.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014