République et canton du Jura

Inventaire et arrachage de plantes envahissantes

Date : 03.07.2007 00:00:00

Delémont, le 3 juillet 2007

La lutte contre les plantes envahissantes se poursuit dans le Jura. Cette semaine, les 280 élèves de l’Ecole secondaire de la Haute-Sorne effectueront deux journées de travaux en forêt, avec pour mission notamment d’arracher toutes les impatientes glanduleuses qu’ils rencontreront. Par ailleurs et afin d’avoir une image plus précise de la situation, un travail d’inventaire des néophytes sur le territoire cantonal a été confié à CABI Bioscience, à Delémont.
 

Ces plantes, comme l'ambroisie, la berce du Caucase ou la renouée du Japon sont des plantes exotiques envahissantes (néophytes) et elles représentent un problème à prendre très au sérieux, car elles se multiplient rapidement et entrent en concurrence avec les espèces végétales indigènes. Ce bouleversement de la composition floristique peut avoir des conséquences environnementales (diminution de la biodiversité), mais aussi sanitaires (espèces allergènes comme l’ambroisie), agricoles (nouvelles mauvaises herbes), pastorales ou sur les activités de loisirs et le tourisme.

Une fois installées, les néophytes ne peuvent que difficilement être combattues et les mesures devant être prises pour y faire face sont extrêmement coûteuses. Il est donc indispensable d’agir le plus tôt possible et de limiter au maximum la progression de ces plantes. Elles ne présentent clairement aucun intérêt botanique et doivent être combattues.

Au niveau du canton du Jura, le problème est suivi par un groupe cantonal interdisciplinaire composé de représentants de l'Office des eaux et de la protection de la nature, du Service de l'économie rurale, du Service des ponts et chaussées, du Service de la santé, ainsi que de la Fondation Rurale Interjurassienne. A l'heure actuelle, la situation semble encore contrôlable, mais elle pourrait vite se dégrader étant donné la rapidité d’installation et de dispersion des plantes concernées. De plus, il est possible que la situation soit sous-estimée, vu qu'aucune campagne systématique de prospection n'a jamais été organisée.

Afin d’avoir une image plus précise de la situation, un travail d'inventaire des néophytes sur le territoire cantonal a donc été confié à CABI Bioscience, organisme international basé à Delémont et spécialisé dans la lutte biologique. Les résultats de cette étude permettront de cibler les mesures à prendre pour éviter un développement problématique de ces plantes dans notre région. Il est demandé à la population de réserver un bon accueil à la personne chargée de cet inventaire qui va parcourir le canton durant cet été. L'Office des eaux et de la protection de la nature, ainsi que la Fondation Rurale Interjurassienne se tiennent à disposition pour toute demande de renseignements complémentaire.

Site internet de référence sur les néophytes:  www.cps-skew.ch

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014