République et canton du Jura

Le projet ZEB laisse le canton du Jura sur sa faim

Date : 18.10.2007 00:00:00

Delémont, le 18 octobre 2007

Le projet ZEB (développement des grands projets ferroviaires), présenté jeudi par le Conseil fédéral, ne satisfait pas le canton du Jura. En effet, sans mesures entre Bienne et Bâle, il apparaît que les horaires seront globalement moins bons avec le ZEB qu’aujourd’hui. Les options d'extension dont celles concernant la ligne Bienne-Bâle et le Pied du Jura sont indispensables et sont reconnues comme nécessaires. Le canton du Jura demande au futur Parlement fédéral de corriger le projet ZEB en y intégrant les options d'extension.
 

La cadence à la demi-heure sur l'axe Bienne-Delémont-Bâle a été votée comme telle en 1987 par le peuple et les cantons. Cette amélioration avait déjà fait l'objet d'un report décidé en 1993 sous la promesse qu'elle viendrait rapidement dans une 2ème étape de Rail 2000 et ce dans la foulée de la première étape. Aujourd'hui, le Conseil fédéral reconnaît à nouveau la justesse de cette demande et l'a formalisée dans une option d'extension, mais sans en prévoir le financement. Il se pourrait donc bien qu’il faille attendre vingt années supplémentaires pour voir cette exigence enfin réalisée.

Le projet ZEB présenté par le Conseil fédéral est en réalité la deuxième étape de RAIL 2000. Or il ressort de ce projet la volonté de fractionner une nouvelle fois les mesures à réaliser. Selon le message du Conseil fédéral, une vingtaine de mesures sont proposées et financées pour un montant de 5,2 milliards de francs. En revanche, une dizaine d'autres mesures sont recalées, l'argent nécessaire pour les réaliser ayant été prélevé pour financer les dépassements de coûts dans la réalisation des NLFA, du tunnel ferroviaire de base au Gothard en particulier. Ce choix ne saurait être accepté dans la mesure où plusieurs projets vitaux pour la performance du réseau ferroviaire de Suisse occidentale figurent dans les projets renvoyés au-delà de 2030.

Dans la perspective de l'examen parlementaire du dossier, le canton du Jura, solidairement avec l'ensemble de la Suisse occidentale, demande donc:

- la mise à disposition d'un montant de 8,6 milliards de francs correspondant au montant non utilisé de RAIL 2000, selon la décision du peuple suisse de 1998;

- l'intégration dans le projet ZEB de toutes les options d'extension et notamment l'amélioration de la ligne du Jura entre Bâle et Neuchâtel via Delémont avec des mises à double voie dont le tunnel de Gléresse; la 3ème voie entre Lausanne et Genève ainsi que l'aménagement à deux voies d'une partie du tunnel de base du Lötschberg;

- une séparation claire entre le financement de ZEB et celui des coûts supplémentaires occasionnés par la réalisation des NLFA.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014