République et canton du Jura

Outils statistiques communs pour le Jura et le Jura bernois

Date : 13.12.2007 00:00:00

Delémont, le 13 décembre 2007

Les cantons de Berne et du Jura ont uni leurs efforts pour se doter d’outils statistiques communs. Ils ont signé une convention de prestations avec la Fondation régionale pour la statistique (FRS), qui deviendra dès le 1er janvier prochain la Fondation interjurassienne pour la statistique (FISTAT). Le projet a été présenté jeudi (13 décembre), à Moutier au cours d’une conférence de presse.
 

La FISTAT, côté jurassien, aura pour objectif de fournir des prestations assumées jusqu’ici par le Bureau jurassien de la statistique. Côté bernois, la nouvelle institution mettra à la disposition du Conseil du Jura bernois (CJB) les données dont il a besoin pour exercer ses compétences. Pour le Jura bernois, cet outil renforcera son ancrage en Suisse occidentale, où les médias renoncent souvent à faire figurer la région dans les études relatives à l’ensemble de la Suisse romande faute de données précises.

L’Assemblée interjurassienne (AIJ) avait lancé l’idée par voie de résolution, il y a une dizaine d’années. Le projet figurera par la suite dans la liste indicative d’institutions communes envisageables que les deux gouvernements ont remis, en août 1999, à l’Assemblée interjurassienne.

La principale difficulté à surmonter a été de trouver un dénominateur commun entre un service administratif, le Bureau jurassien de la statistique, une administration bernoise dépourvue de service centralisé en la matière, et une fondation d’utilité publique sans but lucratif, la Fondation régionale pour la statistique (FRS). Si, d’un côté, une délégation de compétence a suffi, de l’autre, il a fallu créer une base légale et prévoir le financement. En effet, le canton de Berne ne dispose plus depuis plusieurs années de service administratif chargé d’établir des statiques cantonales de manière centralisée. En 2004, la loi sur le statut particulier du Jura bernois et de la minorité francophone du district bilingue de Bienne a donné une impulsion importante au dossier.

Bien implantée dans la région et dotée de compétences largement démontrées, la FRS s’est vu confier tout naturellement la tâche de concrétiser les intentions des deux cantons. Jura et Berne verseront respectivement 75 000 francs et 45 000 francs par année pour la couverture des besoins minimaux de la nouvelle institution. Comme la FRS, la FISTAT aura son siège à Moutier, mais le travail sera accompli dans des locaux que l’administration jurassienne met à sa disposition à Delémont.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014