République et canton du Jura

Rail: la ligne du pied du Jura largement oubliée

Date : 04.04.2007 00:00:00

Delémont, le 4 avril 2007

Le Gouvernement jurassien n'est pas satisfait du projet de développement de l'infrastructure ferroviaire (ZEB) tel que mis en consultation par le Conseil fédéral. Les améliorations prévues entre Bienne, Delémont et Bâle sont très insuffisantes. En effet, elles ne permettent pas l'instauration de la fréquence à la demi-heure contrairement à la quasi-totalité des autres lignes suisses d'importance nationale et sont en contradiction avec le projet original de Rail 2000.
 

Le projet de base du Conseil fédéral est très loin des attentes des cantons riverains de la ligne nationale Bâle-Delémont-Bienne-Neuchâtel-Lausanne/Genève. Proposer de n'investir que 30 millions de francs entre Bienne et Bâle pour les 20 ou 25 prochaines années n'est pas acceptable. Seule l'intégration d'options d'extensions concernant la ligne Bienne-Delémont-Bâle est susceptible de permettre au Canton du Jura d'accepter le projet ZEB.

Actuellement, plusieurs options d'extension sont à l'étude dont une concernant plus particulièrement la ligne Bienne-Delémont-Bâle. Elle permettrait d'offrir la cadence à la demi-heure articulée autour des nœuds complets de Bâle, Delémont et Bienne et donc d'intégrer cette ligne, desservant pas moins de cinq cantons (BE, BS, BL, JU et SO), de manière harmonieuse dans les réseaux national et régional. Le Canton du Jura demandera durant la consultation au Conseil fédéral puis au Parlement, le cas échéant, d'intégrer cette option d'extension dans le projet ZEB.

Par ailleurs, le Gouvernement jurassien est totalement solidaire des revendications exprimées par les cantons romands au travers de la Conférence des transports de Suisse occidentale (CTSO) et de OuestRail.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014