République et canton du Jura

Site à empreintes de dinosaures de Courtedoux

Date : 16.02.2007 00:00:00

Delémont, le 16 février 2007

La construction autoroutière de ces dernières années a permis d'accéder, en plusieurs endroits en Ajoie et dans la vallée de Delémont, à la richesse du patrimoine géologique et paléontologique jurassien. Cette accessibilité est restreinte à une fenêtre temporelle relativement brève, soit le temps de la construction de l'autoroute. Par conséquent, des découvertes d’importance mondiale sont assez rapidement recouvertes par la chaussée. Le site de Courtedoux-Tchâfouè nous montre, une dernière fois, ses merveilleuses traces de dinosaures.
 

Le site de Courtedoux-Tchâfouè se situe dans la partie sud de la section 2 de la Transjurane A16, au km 10,6 depuis la plateforme douanière de Boncourt. Il s'agit d’un secteur autoroutier qui sera mis en service en 2014. Sur ce site les fouilles paléontologiques s'inscrivent dans la série des travaux réalisés, sur les différents sites à traces de dinosaures. Ces recherches arrivent en phase finale et seront achevées ce printemps. Ce gisement représente ainsi le 5e site de ce genre fouillé depuis février 2002 sur le plateau de Courtedoux. Les autres sites déjà analysés partiellement sont : Courtedoux–Sur Combe Ronde, Chevenez-Combe Ronde, Courtedoux-Bois de Sylleux Courtedoux-Béchat Bovais.

Un site qui disparaîtra
Le site s’étend sur une surface d’environ 850m2. Il s’agit d’une zone qui sera recouverte complètement par les deux bretelles de la demi-jonction de Chevenez. Contrairement au site de Combe Ronde en contrebas, le coffrage de l’autoroute ne peut être rehaussé. Une partie des dalles à traces a dû être évacuée pour éviter leur destruction. La phase finale des fouilles et le début des travaux autoroutiers se chevauchent, signe d'une cohabitation spatiale et d'une collaboration intense de deux arts biens différents.

Sauvegarde des informations scientifiques, méthodologies, résultats
La Paléontologie A16, et plus spécialement l’équipe de fouille engagée sur ce site à traces, est composée de spécialistes divers assurant une gestion optimale des travaux de sauvegarde des informations scientifiques. Cette équipe est soutenue par un grand nombre de spécialistes engagés parallèlement sur plusieurs sites. Les méthodes de documentation et d'analyses scientifiques sont multiples. Une première analyse scientifique des informations documentaires permet de dire que ce site a mis au jour : 14 couches différentes de traces de dinosaures, plus de 1300 empreintes, plus de 110 pistes,  dont 44 pistes des sauropodes et de théropodes, soit au moins 770 empreintes sur la dalle principale. D'ici à fin mars, les scientifiques seront à même de dresser un premier bilan scientifique du site.

Projet de mise en valeur
Le maximum de compétences scientifiques et techniques a été engagé afin de pouvoir analyser et sauvegarder le site et compter sur le soutien de partenaires divers au niveau des technologies appliquées et avec des scientifiques des universités et musées suisses.
Après la fouille de ce 5e site sur le plateau de Courtedoux, on peut aujourd'hui confirmer la richesse et l'importance de l'ensemble du gisement à traces de la région. La sauvegarde des sites liés à l'A16, le potentiel d'exploitation scientifique et touristique et les responsabilités à assumer face à ce patrimoine paléontologique exceptionnel ont suscité la création d'un premier groupe de travail, présidé par Mme la Ministre Elisabeth Baume-Schneider, afin de définir le cadre général d'une mise en valeur. Sous la conduite de M. Fred Wenger, du bureau Urbaplan, ce groupe de travail a établi un rapport, véritable concept de base du projet de mise en valeur. Le Parlement jurassien sera sollicité au printemps prochain pour donner son accord sur ledit projet et approuver une 1ère étape d'étude et de réalisation.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014