République et canton du Jura

H18 - Secteur de la Roche: Travaux de confortation consécutifs à l'éboulement

Date : 16.04.2008 00:00:00

Delémont, le 16 avril 2008

Les reconnaissances, projets et travaux nécessaires à la réouverture de la H18 dans le secteur de La Roche se poursuivent aussi rapidement que possible. La sécurité demeure le maître mot. Les acteurs procèdent à des travaux de confortation et prévoient la mise en place de dispositifs de surveillance. La remise en service de la voie CJ est prévue pour le 5 mai 2008, celle de la route, conditionnellement à fin mai.
 

Depuis le 15 mars 2008, date de l'éboulement, les instances concernées (canton et CJ) s'emploient activement à rétablir les axes de transports interrompus par les chutes de blocs de pierres. Dans l'urgence et sous la menace permanente de nouveaux décrochements, géologues, géotechniciens et entrepreneurs mènent de front les reconnaissances sur le terrain, l'élaboration de projets de confortation, le programme de réalisation et l'exécution des mesures elles-mêmes.

Comme depuis le premier jour, l'impératif supérieur des opérations demeure la sécurité. Celle des intervenants d'abord et ensuite, évidemment, celle des usagers futurs de la route et de la voie de chemin de fer rouvertes.

Soucieux de répondre au plus vite à l'impatience légitime des usagers, les responsables cantonaux ont demandé le renfort des équipes de géologues et de l'entreprise afin d'utiliser au maximum le peu d'espace disponible pour le travail acrobatique nécessaire.

Afin de réduire aussi la durée de fermeture, un important dispositif de surveillance des mouvements du massif avec asservissement de signalisation routière sera mis en place. Il permettra de surseoir à certaines confortations tout en garantissant une sécurité suffisante.

Divers éléments doivent toutefois encore faire l'objet de clouages, d'ancrages ou aussi être minés avant la réouverture de la route. Un bloc voisin de celui qui s'est détaché doit notamment être stabilisé au moyen d'ancrages précontraints de plus de 20 mètres, ceci au milieu de la falaise.

Fruit des derniers examens et réflexions des mandataires, un nouveau calendrier des opérations a été déterminé. Une analyse globale de l'ensemble des paramètres ci-dessus a révélé qu'il serait possible, moyennant quelques risques matériels résiduels, d'ouvrir d'abord la voie CJ, ceci aux environs du 5 mai, sauf nouvel imprévu. Un plan de sécurité ad hoc sera élaboré d'entente avec les géologues afin d'écarter tout danger pour une exploitation ferroviaire régulière.

Pour la route, en l'état actuel des connaissances, il n'est pas possible d'être aussi précis. Le programme prévisionnel indique un achèvement des travaux théorique pour fin mai 2008 au plus tôt. Il n'inclut toutefois aucune réserve pour aléas, météorologiques par exemple, ni période probatoire pour le dispositif de surveillance.

Un responsable de la section «glissements de terrains, avalanches et forêts protectrices» de l'Office fédéral de l'environnement a visité le chantier le 15 avril. Lors de cette première appréciation sur place, il a incité les acteurs présents à poursuivre dans la voie choisie, ceci sans émettre de réserves quant aux mesures déjà engagées.

Comme déjà annoncé, le Gouvernement a interpellé le Conseiller fédéral Moritz Leuenberger, chef du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) pour le financement de la construction d'un tunnel d'évitement de La Roche. Il demeure dans l'attente de sa réponse.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014