République et canton du Jura

Ilots de vieux bois en faveur de la biodiversité

Date : 08.07.2008 00:00:00

Delémont, le 8 juillet 2008

La protection de la nature constitue un objectif important dans la gestion des forêts domaniales. Il se concrétise entre autres par la pratique d'une sylviculture proche de la nature, par la création de réserves forestières ou encore par des plantations d'essences rares. Dès 2008, un concept de conservation d'îlots de vieux bois dans les forêts productives permet de compléter les prestations réalisées dans l'intérêt public.
 

La survie de nombreuses espèces rares ou menacées dépend de la présence de bois mort et de vieux arbres. Les vieux arbres de gros diamètre présentant progressivement des signes de sénescence (cavités, branches sèches, blessures…) sont donc à préserver. Selon les essences, ils peuvent survivre plusieurs décennies avant de se décomposer. Le cycle de vie complet des arbres est ainsi réinstallé ponctuellement.

Les forêts suisses et jurassiennes sont caractérisées par un important volume de bois sur pied et par des peuplements âgés. Malgré cela, un constat de déficit en bois mort et en très vieux arbres est régulièrement établi. Hors des zones escarpées et des surfaces déjà classées en réserve forestière, les pertes économiques restent le principal obstacle à la conservation de vieux bois. Les arbres de diamètre conséquent sont en effet mis sur le marché avec profit, alors que leur conservation n'est pas dédommagée.

Afin d'améliorer la qualité des habitats au sein des forêts domaniales, 36 nouveaux îlots de vieux bois ont été délimités dans les peuplements régulièrement exploités. Chaque îlot, constitué d'un groupe d'arbres imposants, se transformera progressivement en bois mort. Après effondrement et décomposition, l'îlot cèdera la place à une jeune forêt qui pourra à nouveau être soignée et valorisée. 615 tiges ont été sélectionnées et marquées d'un triangle bleu sur le fût. Un suivi à moyen et long terme pourra ainsi être mené.

Les îlots se situent dans les massifs productifs de Lucelle, d'Ajoie (forêt du Fahy) et du Clos-du-Doubs (forêts de Tariche, La Cernie, Valbert, Outremont). Ils complètent les 373 hectares de forêts (15% de la surface des forêts domaniales) déjà dévolus à la protection de la nature. Hors des îlots, les arbres isolés à haute valeur naturelle sont également conservés (par exemple les arbres présentant des trous de pics). Les risques liés à la chute de branches mortes sont minimisés par un choix réfléchi des arbres à conserver durablement.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014