République et canton du Jura

La ferme du Musée rural jurassien aux Genevez

Date : 16.12.2008 00:00:00

Delémont, le 16 décembre 2008

Des analyses dendrochronologiques, qui viennent d'être effectuées dans la ferme abritant le Musée rural jurassien, aux Genevez, démontrent que cet immeuble a été construit en 1514-1515, ce qui en fait la plus ancienne maison paysanne du canton, voire de l'Arc jurassien.
 

Dans le cadre des travaux d'inventaire de la Maison paysanne jurassienne, confiés par mandat à Isabelle Roland et s'inscrivant dans un programme d'envergure nationale sous l'égide de l'Etude des maisons rurales de Suisse, l'Office de la culture de la République et Canton du Jura a fait procéder à une analyse dendrochronologique du bâtiment abritant le Musée rural jurassien aux Genevez. La dendrochronologie est une méthode de datation basée sur l'étude des cernes des bois, qui permet de déterminer la période durant laquelle un arbre a vécu et de préciser l'année et la saison de son abattage.

Cette analyse révèle que les arbres ayant servi à l'essentiel de cette construction ont tous été abattus en automne/hiver 1513-1514. Quelques pièces isolées sont même légèrement antérieures (1489-1493), mais il doit s'agir de remplois. Le bois étant mis en œuvre peu après son abattage, on peut considérer que la vaste ferme qui abrite le Musée rural des Genevez a été construite en 1514-1515.

Il s'avère donc qu'il s'agit de la plus ancienne ferme du canton du Jura. L'homogénéité de la datation — 18 échantillons provenant d'arbres abattus avant 1515 — est particulièrement impressionnante. De cette époque datent la charpente de la totalité du bâtiment (sans ses adjonctions), la cuisine voûtée orientale, la paroi qui la sépare de l'étable, l'étable elle-même, deux caves, l'escalier tournant et deux chambres particulièrement basses à l'étage.

La bâtisse a évidemment fait l'objet de diverses modifications au cours des siècles. Ainsi, la charpente d'origine a été surélevée au sud-ouest, lors de l'agrandissement du bâtiment de ce côté. Cette modification est liée à la création d'une seconde cuisine voûtée et à la construction d'une annexe abritant une cave et deux chambres. L'analyse dendrochronologique a permis d'avancer la date de 1761 pour l'ensemble de ces travaux (abattage des bois en automne/hiver 1760-1761).

Comme éléments de comparaison au plan cantonal, on peut citer la ferme chez Danville (commune de Montmelon), qui porte la date de 1569, celle située sur le Crâtan aux Breuleux, qui comprend une charpente et une cuisine voûtée des années 1560, ainsi qu'une maison paysanne d'un autre type, à Fahy, de 1561. Dans le Jura bernois, on peut signaler la ferme à quatre pans du meunier Liengme à Cormoret, qui arbore le millésime 1597 mais conserve une charpente élevée peu après 1518, ainsi que la maison du banneret Wisard à Grandval, qui date de 1535. Dans le Jura neuchâtelois, le bâtiment qui s'apparente le plus à la ferme des Genevez est la maison carrée de Valanvron, édifiée en 1532 comme relais de chasse par le seigneur de Valangin.

Ainsi, le village des Genevez comprend un monument exceptionnel, une vénérable ferme qui, en confirmation des recherches historiques effectuées il y a une trentaine d'années par Gilbert Lovis, va bientôt fêter ses 500 ans d'existence. Ouverte à la visite grâce à la Fondation du Musée rural jurassien, qui en est propriétaire, elle permet de remonter le temps et de découvrir le cadre de vie des paysans jurassiens à l'époque de Marignan!

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014