République et canton du Jura

Planification médico-sociale dans le canton du Jura

Date : 25.04.2008 00:00:00

Delémont, le 25 avril 2008

Le Gouvernement jurassien a dévoilé vendredi sa stratégie en matière de planification médico-sociale, à l'horizon 2015. Le projet implique un remaniement complet des services et prestations offerts aux personnes âgées dans le Jura. Concrètement, le Gouvernement fixe trois priorités : privilégier le maintien à domicile, développer les centres de jour ainsi que les appartements adaptés et/ou protégés, et renforcer la prise en charge dans les lieux de vie des personnes souffrant de troubles cognitifs ou de maladies comme Alzheimer. Il s'agit donc de passer d'une approche institutionnelle vers une approche communautaire.
 

Une meilleure prise en charge des personnes âgées figure au rang des priorités que le Gouvernement s’est fixées dans son Programme de législature 2007-2010. Il faut dire que les projections démographiques de l'Office fédéral de la statistique pour le Jura prévoient, entre 2005 et 2015, un accroissement de 20% de la population âgée (plus de 64 ans et plus de 84 ans). La nouvelle planification médico-sociale doit permettre de répondre à ces évolutions. Le Gouvernement l’a élaborée en s'appuyant sur un groupe d'experts composé de dix-huit professionnels jurassiens en lien avec les personnes âgées, et sur la base d'un modèle scientifique qui a déjà fait ses preuves et est utilisé par d'autres cantons romands.

Le Gouvernement prévoit d’agir sur trois axes prioritaires. Le premier concerne les lieux de vie, où l’offre devra être considérablement modifiée pour mieux répondre aux besoins de la population concernée. Concrètement, le nombre total de lits devra légèrement diminuer et l’accent sera porté sur des appartements adaptés et protégés. Ainsi, le besoin est estimé à environ 160 appartements d’ici 2015, alors que l’offre actuelle est quasi inexistante dans ce domaine, mis à part les appartements adaptés ouverts récemment à Saignelégier. L'offre en géronto-psychatrie en tant que lieu de vie devra aussi être considérablement augmentée. En parallèle, le nombre de lits EMS (homes et foyers) diminuera grâce à la réorientation des missions de ces établissements.

Le deuxième axe prioritaire regroupe l’ensemble des structures intermédiaires (places d’accueil de jour et lits court séjour), où l’offre actuelle est pratiquement inexistante. L’objectif consiste à créer d’ici 2015 plus de 150 places d’accueil de jour et de nuit ainsi qu’une trentaine de lits court séjour.

Enfin le troisième axe concerne toutes les prestations permettant le maintien des personnes âgées à domicile. Cette priorité politique correspond à la volonté des personnes âgées de rester intégrées le plus longtemps possible dans leur lieu de vie habituel. Il s’agit en particulier de mettre l’accent sur l’aide, les soins, les livraisons de repas à domicile, les consultations sociales, les services de surveillance (télécontact et veilles) ou encore les services de thérapie (ergothérapeute, physiothérapeute, pédicure…).

Le développement de partenariats public-privé et de nouvelles prestations/structures plus légères (srtucutres intermédiaires et appartements) permettent de dire que les objectifs du Gouvernement en terme de contrainte budgétaire pourront être respectés. Selon les estimations actuelles, l'augmentation des coûts totaux de fonctionnement liés à la planification 2015 (prenant en compte l'ensemble des financeurs) est evaluée à 9% par rapport à la situation actuelle alors que la population de 65 ans et plus augmentera quant à elle de 20%.

Pour réaliser ces importants changements, plusieurs stratégies d'intervention ont été étudiées. Le groupe de travail qui a participé à l'élaboration de la planification médico-sociale poursuivra ses réflexions afin d'élaborer un catalogue de prestations, tandis que l'Association jurassienne des institutions pour personnes âgées (AJIPA) a été mandatée pour élaborer un plan de transformation des structures existantes (y compris incidences en termes d'exploitation et d'investissements) avec l'appui d'un architecte spécialiste et d’un médecin externe au canton au bénéfice d’une grande expérience dans le développement de concepts et la prise en charge des personnes âgées. Une fois que le Département de la santé aura des propositions concrètes de transformation des structures existantes, la population concernée sera consultée de manière participative.

Des réflexions portant sur la mise en place d'un bureau d'orientation des personnes qui serait également chargé notamment de centraliser l'information et de gérer les listes d'attente doivent encore être approfondies.

Par ailleurs, un avant-projet de Loi sur la gérontologie est en cours d'élaboration. Ce texte est un outil indispensable à la mise en place de la planification médico-sociale proposée par le Gouvernement.

Les chiffres détaillés (situation actuelle et planification médico-sociale à l'horizon 2015) figurent en annexe

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014