République et canton du Jura

Apprentissage: octroi de primes aux nouvelles entreprises formatrices

Date : 02.11.2009 00:00:00

Delémont, le 2 novembre 2009

Dans le cadre du plan de soutien à l'emploi et aux entreprises, le Département de la formation, de la culture et des sports (DFCS), avec l'appui de la Confédération, a pris plusieurs mesures pour faciliter l'entrée en formation professionnelle des jeunes qui sortent de l'école obligatoire. Dès la rentrée 2010, des primes pouvant aller jusqu'à 3'000 francs par apprenti-e engagé-e seront notamment versées aux nouvelles entreprises formatrices ou à celles qui développent de nouveaux secteurs de formation. De plus, une réflexion sur le système de surveillance des apprentissages sera prochainement ouverte auprès des milieux concernés.
 

Concrètement, cette nouvelle prime est destinée à couvrir la mise en place de l’infrastructure et l’effort initial d’encadrement de l’apprenti-e. L'application de la mesure est prévue pour la prochaine rentrée scolaire et vise donc les places d'apprentissage créées dans les nouvelles entreprises à partir de la rentrée d'août 2010. Elle s'étend sur deux années scolaires 2010-2011 et 2011-2012, au terme desquelles un bilan sera effectué.

Toutes les filières de formation professionnelle initiale en entreprise sont concernées, c'est-à-dire les préapprentissages (1 année), les attestations de formation professionnelle (AFP, 2 ans) et les formations professionnelles (CFC – 3 ou 4 ans). Chaque entreprise qui correspondrait aux critères fixés et aux conditions d’octroi recevrait une prime par apprenti-e engagé-e de respectivement 1'000 francs (préapprentissage), 2'000 francs (attestation AFP) et 3'000 francs (CFC).

Outre l’aspect conjoncturel de la démarche, l'objectif est évidemment de susciter auprès des entreprises un intérêt pour la formation d’un-e apprenti-e et, de ce fait, augmenter le nombre d'entreprises qui acceptent de s'engager dans cette voie.

Parmi les autres mesures de soutien à l'apprentissage, il est également prévu de faire évoluer le système jurassien de surveillance des apprentissages. Il s'agit de viser une nouvelle approche orientée autant vers le conseil et la médiation que vers le contrôle et la surveillance. L'objectif est d'apporter un meilleur soutien qualitatif aux entreprises formatrices et aux personnes en formation. Un certain nombre d’hypothèses de travail ont été élaborées et seront soumises prochainement, sous la forme d’un questionnaire, aux partenaires et milieux concernés.

Avec environ 60% des élèves qui, au sortir de leur scolarité obligatoire, entrent dans une forme ou une autre de formation professionnelle, la situation de l’apprentissage dans le Jura est plutôt satisfaisante. Le taux d’entreprises formatrices est de 20,5% (17% au niveau CH) et le nombre de contrats d’apprentissage signés en 2009 (691 contrats enregistrés au 31 octobre 2009) n’est pas loin du niveau de 2008. Ces résultats sont la conséquence de la bonne collaboration avec les entreprises formatrices, de l’engagement de leurs dirigeants, mais aussi des efforts menés par le Service de la formation des niveaux secondaire II et tertiaire (SFO) en matière de promotion de places d’apprentissage et de soutien aux apprentis et entreprises formatrices. Les mesures prévues dans le cadre du Plan de soutien à l’emploi et aux entreprises viennent appuyer ces efforts.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014