République et canton du Jura

Dégâts aux forêts: retour sur l'année écoulée

Date : 07.12.2009 00:00:00

Delémont, le 7 décembre 2009

Plusieurs événements météorologiques ont causé des dégâts localement importants durant l'année écoulée. Bien que très sèche, l'année 2009 peut être qualifiée de normale au niveau des attaques de bostryches sur les résineux. Un champignon nouvellement recensé a fortement touché les jeunes frênes. Les observations de l'état sanitaire des forêts devront être renforcées.
 

Dix ans après l'ouragan Lothar, trois événements météorologiques ont conduit à des dégâts notables aux forêts. Les précipitations de neige mouillée du 18 décembre 2008 ont causé la chute de nombreuses branches et arbres le long des cours d'eau et des axes routiers. Le 10 février 2009, la tempête Quentin a renversé plusieurs milliers de m³ de bois dans l'ensemble du canton. Finalement, le 1er septembre 2009, un violent orage a occasionné localement d'importants dégâts aux arbres (région de Courtemaîche particulièrement touchée).

Les attaques de bostryches sont restées globalement limitées et ne sont survenues qu'à l'automne 2009. En forêts protectrices, l'élimination de 580 m3 de résineux endommagés a été subventionnée par l'Etat, soit un volume correspondant à une année normale. Les températures élevées et les déficits de précipitations occasionnent un stress sur les arbres et favorisent les attaques de bostryches sur les résineux. Bien que l'année 2009 s'annonce encore plus sèche que 2003, l'absence de canicule peut toutefois expliquer qu'aucune recrudescence marquée des attaques n'a été enregistrée.

Les dégâts aux forêts ne concernent pas que les résineux. L'année 2009 a été marquée par la généralisation des attaques de Chalara fraxinea, un champignon occasionnant un flétrissement des rameaux des jeunes frênes et d'importants défauts sur leur tige. Ce champignon n'a pas encore été détecté sur les arbres adultes, bien que de nombreux frênes présentent une couronne défeuillée. L'observation scrupuleuse du feuillage des frênes devra se poursuivra en 2010, afin notamment de détecter la présence de flétrissement et d'évaluer l'impact sur les arbres plus âgés. Les mesures de lutte se limiteront à éliminer en priorité les jeunes frênes déformés lors des soins aux jeunes peuplements.

En conclusion, les dégâts marquants ont été limités en 2009. Les mesures préventives prises par les propriétaires de forêts, comme l'évacuation rapide des résineux affaiblis et l'augmentation des feuillus au sein de peuplements diversifiés, gardent toute leur actualité. La santé de l'écosystème forestier est par contre affectée par des processus lents et peu spectaculaires, les résultats d'études scientifiques dans les cantons du nord de la Suisse montrant d'importants déséquilibres au niveau des éléments nutritifs des plantes.

L'évaluation de l'état de santé des forêts devra donc se poursuivre tant en collaboration avec les acteurs du terrain (taux de défoliation des arbres, attaques de pathogènes) qu'avec les instituts spécialisés (carences en éléments nutritifs et acidification des sols). 

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014