République et canton du Jura

Hausse exagérée des primes d'assurance-maladie 2010 dans le Jura

Date : 01.10.2009 00:00:00

Delémont, le 1er octobre 2009

Les primes moyennes jurassiennes d'assurance-maladie vont augmenter en 2010 de 7,3% pour les adultes, de 12,1% pour les jeunes et de 6,0% pour les enfants. Bien qu'inférieures aux hausses moyennes suisses, ces augmentations sont jugées excessives par le Gouvernement jurassien, car elles sont notablement supérieures à l'évolution des coûts dans le canton. Le Jura se situe ainsi toujours parmi les cantons avec les primes les plus élevées.
 

Les assureurs l'avaient annoncée, la hausse des primes pour 2010 est très importante. Cependant, au lieu de trouver des solutions, il semble que des assureurs continuent à ne pas respecter certaines recommandations, par exemple en conservant des réserves ou en faisant des provisions bien trop élevées, notamment en faisant des estimations des effectifs futurs (sur lesquels les assureurs se basent pour fixer leurs primes) totalement démesurées ou en prévoyant des charges administratives allant du simple au triple selon les assureurs. Le manque de transparence dans la répartition entre les cantons et au sein des groupes d'assureurs, toujours plus importants, ne fait qu'accentuer ces effets et empêche un réel contrôle.

Malgré les prises de position auprès de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) et du Conseil fédéral par les cantons, et plus spécialement par le Jura, le Département cantonal de la santé est forcé de constater qu'il n'existe, à l'heure actuelle, pas de partenariat entre les cantons et la Confédération. Il en ressort une impression d'impuissance des cantons, qui sont pourtant des acteurs clés du système de santé en Suisse. Des actions doivent être entreprises par ceux-ci afin de supprimer certains effets pervers du système qui font augmenter artificiellement les primes.

Le fait que les réserves ne suivent pas les assurés doit être corrigé en priorité, de même que la manière de comptabiliser les réserves (actuellement à la valeur historique la plus basse). Le manque de transparence entre les assureurs d'un même groupe (pour les charges administratives par exemple) et la répartition entre les cantons sont également des éléments qui devraient être davantage réglementés. Dans ce contexte, le Jura réfléchit actuellement à l'opportunité de lancer une initiative cantonale pour améliorer le système de financement de l'assurance-maladie de base. Il consultera les autres cantons à ce sujet ces prochaines semaines.

Pour ce qui est des primes 2010 dans le Jura, la hausse de 7,3% de la prime moyenne pour les adultes, qui représentera 364,76 francs  est élevée. Cependant, il est important de bien faire la distinction entre les primes moyennes et les primes que chacun va payer. En effet, tandis que les primes d'une dizaine d'assureurs jurassiens augmenteront de moins de 2% en 2010, d'autres verront leurs primes augmenter jusqu'à 20% (soit plus de 60 francs supplémentaires par mois).

La situation pour les jeunes est la plus inquiétante avec 12,1% d'augmentation, soit une prime moyenne de 317,46 francs¹. En effet, quinze assureurs renoncent à proposer des primes plus basses pour la tranche d'âge des 18-25 ans, alors qu'il s'agit principalement de bons risques, par rapport aux adultes en 2010 (la réduction des primes est actuellement autorisée mais pas imposée par la LAMal). S'ils ne changent pas d'assureur, certains jeunes pourraient subir des hausses de primes allant jusqu'à 28% (soit 76 francs supplémentaires par mois).

Pour les enfants, bien que la hausse pour le Jura de 6% soit la plus basse de Suisse pour 2010, il n'y a pas de quoi se réjouir puisque la prime moyenne se situe tout de même à 85,32 francs¹. En effet, les primes pour les enfants représentent une importante charge financière pour les familles. Des assureurs proposent des réductions de primes pour les familles avec plusieurs enfants.  

Dans le contexte actuel, quand bien même cela ne fait qu'alimenter les effets pervers du système, la meilleure solution, pour réduire les dépenses, reste de changer d'assureurs-maladie. Ainsi, rapportée sur une année, l'économie annuelle potentielle en changeant d'assurance-maladie pour une famille de deux adultes et de deux enfants, dont un de plus de 18 ans, peut atteindre 6'834 francs en 2010. Le Département de la santé rappelle aux citoyens jurassiens que la LAMal garantit la possibilité de changer librement de caisse-maladie pour la couverture de base. Un courrier de résiliation doit simplement être adressé à l'assureur actuel d’ici au 30 novembre 2009 (date de réception). Le site de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) www.bag.admin.ch contient toutes les informations utiles pour les assuré-e-s.

Le Gouvernement suit de près l'évolution des coûts de la santé dans le Jura et est attentif à ce que l'OFSP prenne en considération les efforts importants réalisés par les autorités jurassiennes d'une part et par les citoyens jurassiens d'autre part pour maîtriser les coûts de la santé. Il regrette fortement que l'OFSP se base  essentiellement sur les données du datenpool de santésuisse alors qu'Assura ne fait plus partie de santésuisse et représente près de 20% de part de marché dans le Jura. Cela entraîne des distorsions importantes dans les chiffres et fausse les résultats du Jura qui sont bien meilleurs que ce que le monitoring de l'OFSP ne laisse supposer.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014