République et canton du Jura

Ouverture de la chasse générale le 3 octobre prochain

Date : 29.09.2009 00:00:00

Delémont, le 29 septembre 2009

Du 3 octobre au 30 novembre prochain, les détenteurs du permis général pourront exercer la chasse dans les forêts et campagnes jurassiennes. Les gibiers les plus recherchés seront comme chaque année le chevreuil et le sanglier. Les chasseurs, qui durant cette période exercent en groupe d'au maximum cinq personnes, pourront pratiquer leur passion les lundis, mercredis et samedis, les mardis, jeudis et dimanches étant des jours de relâche. Pour les personnes intéressées, les périodes, jours et heures de chasse sont détaillés dans le règlement sur l'exercice de la chasse. Ce document peut être téléchargé sur le site internet de l'Office de l'environnement.
 

Durant la précédente saison, les chasseurs jurassiens ont prélevés 1'178 chevreuils, 493 sangliers et 47 chamois. Si les effectifs de chamois et de chevreuils sont actuellement relativement stables, voire en légère baisse en ce qui concerne la dernière espèce, ce n'est pas le cas du sanglier dont les effectifs ont fortement augmenté dans le canton du Jura. Ce phénomène n'est pas propre au canton mais concerne l'ensemble de l'arc jurassien franco-suisse. La forte recrudescence de sangliers a provoqué une hausse nette des dommages aux cultures. Les indemnités versées aux agriculteurs ont en effet atteint la somme de 214'000 francs en 2008. A titre d'information, en 2007, le Canton avait versé 66'000 francs d'indemnités au total pour les dégâts causés aux cultures, prairies et pâturages. Cette année, malgré une pression de chasse importante sur l'espèce et la distribution de moyens de prévention aux agriculteurs les plus touchés, les dégâts restent importants. En effet, à ce jour, le montant des dommages à indemniser avoisine les 160'000 francs.
Afin d'augmenter encore la pression de chasse sur les sangliers, le Gouvernement a décidé de modifier le règlement sur l'exercice de la chasse. Dès le 3 octobre prochain, les chasseurs bénéficieront de plus de points et pourront donc tirer plus de sangliers que les années précédentes.
Au chapitre des bonnes nouvelles figure le retour, certes timide, du cerf dans les forêts jurassiennes. A signaler que cette espèce est en expansion en Suisse et qu'elle colonise actuellement les dernières parties du territoire non occupées. Cette colonisation ne se fait que lentement en raison des obstacles que représentent les grands axes routiers.
Si le grand gibier se porte actuellement à merveille, ce n'est pas le cas du petit gibier de plaine. Alors que la perdrix grise a depuis longtemps disparu de notre région, les effectifs de lièvres sont au plus bas. Dans nos campagnes, nous pourrions nous attendre à des densités de l'ordre de vingt individus au km2 alors que nous peinons à atteindre deux individus au km2. Dans ces conditions, la chasse a du être fortement diminuée bien qu'elle ne soit pas la cause de cette faible densité. L'année passée, seuls trente permis lièvre ont été distribués et quinze individus ont été tirés, essentiellement aux Franches-Montagnes. Les causes de la diminution du lièvre sont connues. Il s'agit en premier lieu du morcellement de leur habitat par le réseau routier ainsi que de l'intensification de l'agriculture.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014