République et canton du Jura

Statistiques et subsides de formation en 2008

Date : 26.06.2009 00:00:00

Delémont, le 26 juin 2009

Le Service de la formation des niveaux secondaire II publie son recueil de statistiques sur le parcours des apprenti-e-s et étudiant-e-s en formation en 2008. Ce mémento, deuxième du genre, permet d'établir une première comparaison avec les données enregistrées en 2007. En résumé, la bonne conjoncture, associée aux efforts constants de promotion de la formation professionnelle, ont porté leurs fruits avec un nombre élevé de places d’apprentissage ouvertes (743 contrats) en 2008. La tertiarisation de la formation s'intensifie avec un nombre record d’étudiants jurassiens (1'245) dans les hautes écoles suisses (universités, EPF, HES, HEP). 
 

Le Service de la formation des niveaux secondaire II et tertiaire publie pour la deuxième année consécutive son mémento statistique sur les formations accomplies par les jeunes jurassiens au niveau secondaire II (apprentissage dual ou en école, maturité professionnelle, voie gymnasiale, filière de culture générale) et tertiaire (universités, écoles polytechniques fédérales, hautes écoles spécialisées, hautes écoles pédagogiques, écoles professionnelles supérieures), avec des indications sur les demandes en matière de subsides de formations (bourses, prêts d’études et écolages). Ce recueil qui rassemble toute une série de données sur les choix et trajectoires de formation des jeunes jurassiens, permet de disposer d'indicateurs utiles à un meilleur suivi des  parcours de formation et constitue une aide à la décision politique en matière de planification des équipements scolaires, d'organisation des filières de formation ainsi que de gestion des ressources humaines.

Dans le domaine de la formation professionnelle, le nombre de nouveaux contrats d’apprentissage s'est maintenu à un niveau élevé (743), à peine inférieur au chiffre record de 2007. Le préapprentissage, alternative à une 10ème année, a aussi connu un certain succès avec près de 52 places ouvertes à la rentrée 2008, soit une augmentation de sept contrats par rapport à 2007. La maturité professionnelle poursuit également sa croissance, même si l'effectif jurassien semble en passe de se stabiliser en vue des prochaines années. Outre la  haute conjoncture en début d'année 2008, les campagnes de promotion en faveur de la formation professionnelle et le travail actif sur le terrain du "promoteur d'apprentissage", contribuent à ce bon résultat du nombre de places d'apprentissage offertes.

Les filières de formation générale (Lycée et Ecole de culture générale) sont en retrait par rapport à l'année précédente, avec un effectif de 542 élèves au Lycée (contre 586 en 2007) et 181 élèves à l'Ecole de culture générale (contre 198 en 2007). Ce qui n'induit pas de conséquence directe sur le taux de jeunes gens décrochant une maturité gymnasiale qui reste stable et se situe légèrement au-dessus de la moyenne suisse (19 %). Dans ce secteur, la proportion de jeunes filles est toujours relativement élevée avec plus de 60 % des effectifs.

Le degré de réussite des candidat-e-s aux examens finaux dans les différentes filières du Centre jurassien d'enseignement et de formation (CEJEF) est légèrement supérieur à celui de 2007 avec un taux de 91%. Les filières de maturité professionnelle confirment d'une certaine manière l'exigence de leur parcours de formation avec un taux de réussite inférieur à la moyenne. Globalement, ces résultats attestent de la "bonne santé" du système de formation jurassien, tout en étant conscient qu'ils ne représentent qu'une photographie à un moment donné. Ils ne reflètent en effet pas les conditions du parcours de formation en amont de la filière et ne rendent pas compte des échecs survenus lors des promotions d'un degré à l'autre.

La tertiarisation de la formation se poursuit. Le nombre de jeunes Jurassiens inscrits dans les hautes écoles (Universités, EPF, HES, HEP) est en augmentation constante (+ 37 étudiants). Cette augmentation est particulièrement remarquable dans les filières universitaires et polytechniques avec un effectif de 744 étudiant-e-s immatriculé-e-s (contre 691 en 2007). En revanche, le nombre d’étudiants jurassiens qui effectuent une formation dans une haute école spécialisée (HES) ou une haute école pédagogique (HEP) reste stable. L’Université de Neuchâtel et la HE-Arc sont les hautes écoles les plus prisées des jeunes Jurassiens du fait de leur proximité géographique. En dépit de ce paramètre, les études dans une autre langue attirent peu de candidats puisque l’Université de Bâle compte 23 étudiants jurassiens (en progression par rapport à 2007 : 16 étudiant-e-s). La création récente de la plateforme de collaboration « Jura – Hautes écoles du Nord-Ouest de la Suisse » qui vise notamment à inciter les étudiants jurassiens à orienter différemment leurs choix, donc à augmenter le nombre de ceux qui fréquentent les écoles de la région bâloise, n'a pas encore produit d'effets sensibles.

Aux étudiant-e-s fréquentant une haute école, on peut y ajouter les personnes suivant un cursus de formation dans une Ecole Supérieure (ES) dans ou à l'extérieur du canton du Jura. Ils sont également en augmentation (234 étudiants contre 210 en 2007), ce qui confirme l'intérêt des jeunes Jurassiens à poursuivre vers une formation professionnelle supérieure, soit juste au terme de leur formation de base ou, ultérieurement, en emploi.

L'année 2008 a vu une légère diminution du montant (-5,7%) et du nombre d'octroi des subsides  au niveau cantonal sans qu'il soit possible de dire s'il s'agit d'une fluctuation conjoncturelle ou d'une véritable tendance. L'évolution démographique et la situation économique favorable de ces dernières années pouvant expliquer ce phénomène. Les bourses constituent de loin le subside le plus fréquent, soit 75% du montant total et 48% des requêtes; ce qui est le reflet de la politique d'aide à la formation du Canton du Jura, les prêts remboursables demeurant l'exception. Quant au remboursement des écolages, ce type de subside représente 13% du montant total et 46% des requêtes; ce qui atteste également de son rôle important dans la politique d'aide à la formation. Au niveau fédéral, les dernières statistiques disponibles concernent l'année 2007  : elles confirment que le Canton du Jura reste le canton le plus généreux par rapport au nombre d'habitants, 95 francs/habitant alors qu'il est de 37 francs/habitant pour la moyenne suisse. Au niveau de la bourse moyenne (écolages compris), la moyenne jurassienne se situe à un peu plus de 6'000 francs alors que la moyenne suisse est à 5600 francs, ce qui relativise quelque peu les chiffres précédents. Le Jura demeure cependant un grand donateur compte tenu de son excentrement géographique des grands centres urbains et de formation de Suisse romande et du niveau de revenu moyen de sa population.

Ce recueil est disponible sur le site internet du Service de la formation des niveaux secondaire II et tertiaire – www.jura.ch/sfo

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014