République et canton du Jura

DIB: coup d'envoi de la phase pilote de l'excavation

Date : 01.04.2010 08:12:00

Bâle/Bonfol, le 31 mars 2010

Le 31 mars, un coup de pioche dans la dernière couche du couvercle a marqué le début des travaux d’excavation des déchets spéciaux de la décharge industrielle de Bonfol. En présence de représentants des médias, le ministre de l’environnement jurassien, Laurent Schaffter, le maire de Bonfol, Jean-Denis Henzelin et le directeur de la bci Betriebs-AG, Michael Fischer, ont lancé la phase pilote de l’excavation des déchets. A partir du 6 avril 2010, les deux halles seront décrétées « zone noire » en vue de l’assainissement. C’est dans cet espace confiné que la dernière couche du couvercle recouvrant les déchets sera progressivement retirée et que l’excavation pourra commencer.Bâle / Bonfol, le 31 mars 2010.
 

« Après 10 ans de préparation, après des milliers de pages de rapports, des centaines de séances et des dizaines d'expertises, accords particuliers, contrats, convention et permis divers, nous voici donc à bout touchant », s’est réjoui Laurent Schaffter, ministre et chef du Département de l’environnement et de l’équipement de la République et du Canton du Jura avant le coup de pioche. Il a cependant souligné que la recherche du consensus n’avait pas exclu la rigueur des autorités dans les discussions. Le maire de la commune de Bonfol, Jean-Denis Henzelin, après avoir cité l’histoire de l’argile à Bonfol et de la décharge s’est tourné vers l’avenir: « Place cependant aujourd’hui à la satisfaction de voir enfin les travaux d’excavation débuter, en profitant de remercier au passage toutes celles et tous ceux qui y ont contribué.» Le coup de pioche dans la dernière couche du couvercle de la décharge marque le début officiel de la phase IV de l’assainissement durant laquelle les 114 000 tonnes de déchets spéciaux seront excavées en quatre ans au moyen d'un système semi-automatique de ponts roulants/grappins. Les médias, tout comme les représentants des autorités ont profité de l’occasion qui leur était offerte pour participer une dernière fois à une

visite guidée des halles d'excavation et de préparation des déchets. Lorsque la zone noire aura été mise en place et que l’excavation aura commencé, seuls des employés spécialement formés et portant un équipement de sécurité spécifique y auront accès.

Le 6 avril 2010, la bci Betriebs-AG débutera la phase pilote de l’assainissement de la décharge industrielle de Bonfol. En mars, de concert avec les partenaires de l’assainissement qu’elle a mandatés, les consortiums Groupement DIB (excavation) et HIM GmbH (préparation, transport et incinération des déchets), la bci Betriebs-AG a déjà mené avec succès la plupart des tests de fonctionnement sur les différentes installations. Ces essais dits « à sec » avaient pour but de vérifier le bon fonctionnement de tous les dispositifs de sécurité, installations et appareils sans manipuler les déchets.

La vérification par les autorités cantonales de la conformité des processus et installations avec les exigences fixées touche à sa fin. Les autorités cantonales pourront donner sous peu le feu vert définitif à l'assainissement en octroyant les permis d'exploitation requis. En tant qu’autorités de surveillance, elles suivront la phase pilote de trois mois et procéderont régulièrement à des audits sur place. Pendant la phase pilote, la bci Betriebs-AG et ses sociétés partenaires, ingénieurs, experts en bâtiment, conseillers scientifiques et spécialistes de la sécurité et de l’environnement, vérifieront, sans contrainte de temps ni de quantités, que toutes les installations, processus et dispositifs de sécurité dédiés à l'assainissement de la décharge sont parfaitement harmonisés. Les premières tonnes de déchets seront excavées de la partie sud de la décharge à l’abri de la halle d’excavation fermée. Au total, jusqu’à douze spécialistes, du chef de chantier au grutier, seront sur place à pied d’œuvre cinq jours par semaine, pour certains en équipe.

« Les efforts des dernières années portent enfin leurs fruits. Nous démarrons la phase pilote de l’excavation des déchets dans les temps. D’avril à fin juin, nous testerons toutes les installations et les processus et procéderons aux derniers ajustements si besoin est» dit Rémi Luttenbacher, chef de projet global de la bci Betriebs-AG. « Nous accordons une priorité absolue à la protection de l’homme et de l’environnement pendant toute la durée de l’assainissement. C’est pourquoi nous avons pris des mesures de sécurité étendues. Tous les employés des différentes entreprises ont suivi des formations approfondies qui les ont préparés à leurs missions spécifiques et aux questions de sécurité ».

Sur mandat de la bci Betriebs-AG, des experts surveillent en permanence la qualité de l'air et prélèvent de nombreux échantillons d’eau à l’exutoire de la station d’épuration des eaux usées (STEP) de la décharge. En parallèle, le programme de contrôle des eaux de surface et souterraines développé au fil des années, est poursuivi.

Ce n’est que lorsque les installations, machines et dispositifs de sécurité fonctionneront de manière irréprochable que la bci Betriebs-AG commencera l’excavation à grande échelle, à partir de l’été 2010. Au terme de la phase pilote, pas moins de 160 tonnes de déchets doivent être excavées chaque jour. Au total, tout le contenu de la décharge, soit 114 000 tonnes de déchets, sera évacué en quatre ans. Des wagonnets achemineront les déchets de la halle d’excavation à la halle de préparation. Chaque charge sera échantillonnée et analysée dans le laboratoire adjacent avant d'être stabilisée le cas échéant. Conditionnés ensuite dans des conteneurs spéciaux, les déchets transiteront via un sas de décontamination vers le dépôt à ciel ouvert. Etanches aux odeurs et à l'eau, les conteneurs ont démontré leur résistance élevée au cours de nombreux tests. «Les conteneurs en acier ont été conçus spécialement pour le transport des déchets de Bonfol. Nous pouvons ainsi garantir que leur contenu ne présente aucun danger », explique Rémi Luttenbacher.

Pendant deux jours, les conteneurs pleins seront stockés sur le dépôt à ciel ouvert avant d’être chargés sur des wagons pour être acheminés par train, via Porrentruy et Bâle, vers les usines d’incinération de déchets spéciaux en Allemagne et en Belgique. Le transport ferroviaire et la logistique seront également testés durant la phase pilote.

« Après bientôt dix ans de travaux de préparation, nous allons en avril toucher pour la première fois au contenu de la décharge » explique Michael Fischer, directeur de la bci Betriebs-AG, lors de la conférence de presse: « Et nous savons qu’avec nos entreprises partenaires, nos conseillers, les autorités et les forces d’intervention, nous avons fait tout ce qui est humainement possible pour garantir la sécurité de l’homme et de l'environnement pendant la durée de l’assainissement. Je suis sûr que nous allons effectuer un véritable travail de pionnier en réalisant l’assainissement durable et sécurisé de la décharge de Bonfol. »

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014