République et canton du Jura

Gestion intégrée des pâturages boisés: La Chaux-des-Breuleux pionnière

Date : 02.06.2010 09:51:00

Delémont, le 2 juin 2010

La commune de La Chaux-des-Breuleux est la première et jusqu'ici l'unique commune jurassienne à s'être dotée d'un plan de gestion intégrée – abrégé PGI – pour son pâturage boisé. Ce nouvel outil de gestion vise à optimiser l'ensemble des ressources du pâturage boisé et à améliorer, voire même rétablir l'équilibre entre boisement et herbages. Basé sur la concertation et sur une approche globale et coordonnée des différentes utilisations du pâturage boisé, le PGI se veut être un instrument de sauvegarde des pâturages boisés jurassiens.
 

Après la phase de planification débute à présent la mise en œuvre concrète du PGI du pâturage communal de La Chaux-des-Breuleux. Plantation d'arbres isolés ou en petits groupes dans les pâturages très peu boisés, création d'ouvertures et revitalisation de surface herbagère dans les pâturages très boisés, installation d'une nouvelle clôture autour de la tourbière sont quelques-unes des mesures découlant du PGI et qui sont déjà visibles dans le terrain. D'autres mesures viendront encore s'ajouter à cette liste dans les années à venir. Autant dire que le pâturage boisé de la commune de La Chaux-des-Breuleux connaîtra prochainement une transformation en profondeur qui devrait permettre de dynamiser sa gestion et rétablir un équilibre entre ses diverses utilisations.

Toutes les mesures prévues dans le PGI tendent vers un même objectif de sauvegarde de ce paysage traditionnel et emblématique que représente le pâturage boisé franc-montagnard. Façonnés au cours des siècles par un système d'utilisation mixte, où cohabitent le bétail et l'arbre, les pâturages boisés sont en effet de plus en plus menacés de disparition. Sous l'effet d'une gestion et de politiques agricoles et forestières trop sectorielles ainsi que des pressions économiques sur le secteur primaire, la mosaïque des pâturages boisés évolue progressivement vers du pâturage sans arbre d'un côté, et de la forêt de l'autre.

Alarmé par ce constat préoccupant et conscient de sa responsabilité dans la préservation de ces milieux sylvo-pastoraux, l'Etat jurassien s'est lancé, aux côtés de ses voisins de l'Arc jurassien et de la Franche-Comté, dans le développement d'une nouvelle méthode de gestion des pâturages boisés, dite "intégrée". Ce projet, également soutenu par des fonds Interreg, a notamment débouché sur la mise au point de l'outil "PGI". Cette approche intégrée de la gestion sylvo-pastorale consiste, par des méthodes d'évaluation de la végétation et de concertation entre l'ensemble des acteurs concernés, à rechercher des solutions capables de concilier l'ensemble des intérêts en présence, qu'ils soient agricoles, forestiers, environnementaux ou touristiques.

En plus de sa richesse naturelle, le pâturage boisé franc-montagnard revêt une importance particulière d'un point de vue économique pour le canton du Jura: carte de visite jouant un rôle de premier plan dans l'attractivité touristique du canton, il occupe également une place très importante dans l'agriculture et l'économie forestière des Franches-Montagnes. C'est pourquoi l'Etat jurassien s'engage dans la promotion de la gestion intégrée et du PGI, persuadé que cette approche et cet outil sont à même d'enrayer l'évolution préoccupante de ces paysages jurassiens typiques. 

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014