République et canton du Jura

L'Hôpital du Jura regroupe le service de médecine interne et renforce ses structures

Date : 10.09.2010 13:41:00

Delémont/Porrentruy, le 10 septembre 2010

L’Hôpital du Jura (H-JU) poursuit la mise en place du plan hospitalier. La prochaine étape interviendra le 21 septembre, avec le regroupement du service de médecine interne sur le site de Delémont. Les spécialités telles que l’oncologie, la pneumologie, la gastro-entérologie, la cardiologie, la néphrologie-dialyse ou encore la diabétologie ne sont pas concernées et continueront leurs activités ambulatoires à Porrentruy, comme par le passé. Pour rappel, le service des urgences est disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 sur le site de Porrentruy.

Notamment afin d’éviter des transferts de patients pour des suivis de courte durée, une unité de surveillance temporaire et de triage (USTT) verra le jour sur le site de Porrentruy. Cette unité, rattachée au service des urgences, offrira la possibilité de surveiller des patients durant une période de 24 à 48 heures, par exemple pour clarifier la nécessité d’une hospitalisation.
 

Dès le 21 septembre prochain, le service de médecine interne de l’Hôpital du Jura (H-JU) sera regroupé sur le site de Delémont. L’unité de médecine du site de Porrentruy sera déménagée la veille, faisant ainsi place au développement de la rééducation sur ce site. Il s’agit là d’une importante étape dans la poursuite de la mise en place du plan hospitalier, selon les décisions prises par le Parlement jurassien. Ce regroupement est un élément clé du renforcement de l’H-JU, par la complémentarité plus marquée de ses sites.

Le service de médecine interne de l’Hôpital du Jura comptera comme par le passé 56 lits, mais tous réunis sur un seul site. Ce regroupement permettra d’assurer une plus grande efficacité de l’organisation du service, davantage de synergies et un meilleur encadrement. Avec une qualité de prise en charge optimale, les patients seront les principaux bénéficiaires de la réunion des compétences autour de l’équipe médicale et des équipes soignantes.

Dès la mi-septembre, une partie des hospitalisations prévisibles en médecine interne seront déjà orientées vers le site de Delémont, afin de limiter les transferts de patients au moment du déménagement. Des travaux touchant l’amélioration du confort des patients ont été réalisés pour accueillir l’unité supplémentaire de médecine interne. Sur le site de Porrentruy, le service de rééducation intégrera pour deux ans l’espace libéré afin de permettre la réalisation complète du nouveau centre de rééducation.

Le site de Porrentruy conservera des compétences en médecine interne avec la présence d’un médecin interniste à disposition des autres services du site. Les spécialités telles que l’oncologie, la pneumologie, la gastro-entérologie, la cardiologie, la néphrologie-dialyse ou encore la diabétologie ne sont pas touchées par ce regroupement et continueront leurs activités ambulatoires comme jusqu’à présent. C’est uniquement en cas d’hospitalisation en médecine interne qu’un transfert sur le site de Delémont sera nécessaire.

Le regroupement de la médecine interne sur Delémont n’entraîne dès lors aucun changement pour la population face à la sollicitation du service des urgences de Porrentruy, qui reste disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Notamment afin d’éviter des déplacements de patients pour des suivis de courte durée ne nécessitant pas de plateau technique particulier, une unité de surveillance temporaire et de triage (USTT) verra le jour le mois prochain sur le site de Porrentruy. Cette unité de quelques lits, intégrée au service des urgences, offrira la possibilité de surveiller des patients en permanence durant une période de 24 à 48 heures, par exemple pour clarifier la nécessité d’une hospitalisation ou pour assurer un suivi de durée limitée. Le fonctionnement de cette unité sera régulièrement évalué afin de l’ajuster au mieux aux besoins.

En parfait accord avec le plan hospitalier, ce projet a été finalisé lors du processus de préparation du regroupement de la médecine interne, en lien aussi avec la réorganisation du service des urgences, cela en collaboration avec un groupe de médecins d’Ajoie, hospitaliers et praticiens. Le Département de la Santé, des Affaires sociales et des Ressources humaines a validé ce concept novateur qui a ensuite été présenté au Comité d'initiative "pour la sécurité sanitaire", lequel s'est déclaré satisfait de la solution proposée.

L’Hôpital du Jura poursuit donc ses restructurations dans le sens d’améliorer la qualité des prestations et des prises en charge des patients et de renforcer encore la sécurité sanitaire de l’ensemble de la population jurassienne. La mise sur pied d'une centrale d’appels sanitaires urgents « CASU 144 » pour le canton du Jura, sera la prochaine étape agendée à l'an prochain.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014