République et canton du Jura

Nouveaux cas d'IBR dans le canton du Jura

Date : 17.03.2010 13:28:00

Delémont, le 17 mars 2010

Deux animaux ont été diagnostiqués positifs à l’IBR dans deux exploitations bovines du canton du Jura. Les deux cas ont été découverts dans le cadre du programme de surveillance des épizooties ; aucun animal ne présentait de symptômes. L’IBR, pour rhino-trachéite infectieuse bovine, est une maladie des bovins, inoffensive pour l’homme. Le cheptel bovin suisse est considéré comme indemne de cette maladie.
 

Dans le cadre du programme de surveillance annuelle de l’IBR, une maladie à éradiquer selon la légi-slation sur les épizooties, une cinquantaine d'exploitations sont contrôlées ce printemps dans le Jura. Tous les animaux de plus de 24 mois ont été testés dans les deux troupeaux touchés. Les animaux atteints vont être abattus. Les enquêtes épidémiologiques sont en cours et les jeunes animaux des deux exploitations vont également être testés.

Bien que préoccupants, les deux cas actuels ne semblent à priori pas comparables avec le foyer d’IBR découvert en juin dernier dans deux autres exploitations jurassiennes. Il semble cette fois s'agir de cas isolés sans propagation aiguë du virus, alors que de nombreux animaux infectés et des avor-tements avaient été décelés dans les deux exploitations touchées en 2009. Les enquêtes épidémiolo-giques avaient alors montré que le foyer ne s’était heureusement pas propagé plus loin. Après la dé-couverte de ce foyer d’IBR, la surveillance en Suisse avait été renforcée.

La Suisse est considérée comme indemne d’IBR. Ce statut est attesté chaque année au moyen d’un programme de surveillance. De plus, tous les bovins importés d’un pays non indemne d’IBR, comme la France ou l’Allemagne, doivent être testés. Pour maintenir ce statut sanitaire favorable, il est impor-tant d’empêcher que la maladie ne se répande en Suisse.

L’IBR ou rhino-trachéite infectieuse bovine est une affection virale des bovins qui affecte les voies respiratoires supérieures et peut provoquer des avortements. Les animaux malades sont souvent fiévreux et présentent notamment des écoulements nasaux et des conjonctivites. Le virus est de la famille des herpès ; les animaux sont ainsi porteurs toute leur vie avec des poussées de maladie lors de stress. C’est pourquoi les animaux touchés sont abattus – même s'ils ne présentent pas de symp-tômes. L'IBR est une maladie animale, inoffensive pour l’homme, mais aux conséquences économi-ques importantes.

Vous trouverez plus de renseignements sur l’IBR sur le site de l’Office vétérinaire fédéral www.bvet.admin.ch

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014