République et canton du Jura

Nouvelles avancées dans la coopération entre le Jura et le Québec

Date : 25.10.2010 15:23:00

Delémont, le 25 octobre 2010

Le Centre suisse d’études sur le Québec et la Francophonie (CEQF) a été inauguré lundi (25 octobre) à Porrentruy, par Monique Gagnon Tremblay, ministre québécoise des relations internationales et Charles Juillard, président du Gouvernement jurassien. Ce centre, installé à l'Hôtel des Halles à Porrentruy, siège de l’Office cantonal de la culture, aura pour mission essentielle de stimuler la recherche interdisciplinaire sur les relations entre la Suisse, le Québec et la Francophonie, grâce notamment à l'organisation de colloques réguliers dans le Jura et la constitution d'une documentation appropriée.

 
Centre suisse d’études sur le Québec et la Francophonie (CEQF)

Le nouveau centre disposera d’une antenne académique à l’Université de Fribourg, où le Département des Sciences historiques sera le partenaire privilégié, chargé de coordonner les activités touchant aux échanges académiques avec les institutions universitaires québécoises et canadiennes impliquées, en coordination avec les réseaux de l'Association internationale des Etudes québécoises (AIEQ) et de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF). Le CEQF poursuivra le développement et la mise en valeur de la très riche documentation sur le Québec et la Francophonie déjà disponible à la Bibliothèque cantonale jurassienne et aux Archives de la République et Canton du Jura. En plus du Fonds Auguste Viatte (19'000 livres ainsi que les archives laissées par ce pionnier jurassien de la francophonie), cette documentation sera étoffée par des apports institutionnels ou privés en provenance du Québec ou d'ailleurs, dans les pays francophones, grâce notamment au soutien du Ministère des Relations internationales de la Province du Québec, de l'Association internationale des Etudes québécoises, ainsi qu’à des liens renforcés avec Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Par la création d’un site Internet mis au point à l’Université de Fribourg (www.unifr.ch/ceqf), le CEQF souhaite mettre davantage en valeur les fonds documentaires déposés à l’Office jurassien de la culture à Porrentruy et stimuler les échanges entre chercheurs. Ce site Internet permet notamment de produire des bibliographies interdisciplinaires pour rapprocher, sur les questions de recherche touchant le Québec et la Francophonie, des disciplines qui ordinairement s’ignorent. Il propose également une plate-forme interactive: chaque internaute pourra réagir à des publications récentes et rédiger des parcours de lecture pour les ouvrages qui l’ont particulièrement intéressé.

Deux autres événements ont marqué la journée du 25 octobre placée sous le signe de l'Entente Jura – Québec.

Convention entre la République et Canton du Jura et l'Office Québec Monde pour la jeunesse

Le premier est la Signature d'une Convention entre la République et Canton du Jura et l'Office Québec Monde pour la jeunesse. Cette convention a pour objectif de donner un cadre aux échanges de stages entre le Jura et la Belle Province.

Dans le Jura, la mise à disposition d'une offre de stage à l'étranger pour les jeunes de moins de 30 ans remonte à 1985 et au lancement du programme Eurodyssée au sein de l'Assemblée des régions d'Europe. Ce programme est géré par le Service jurassien de la coopération.

Au Québec, les Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ) ont reçu mandat du Gouvernement québécois de "favoriser le développement professionnel et personnel des jeunes adultes québécois en permettant de réaliser un projet à l'international". LOJIQ regroupe différents offices auxquels s’ajoute, depuis 2008, l’Office Québec Monde pour la jeunesse (OQMJ). Avec la création de cette nouvelle entité, il est désormais possible de fournir un cadre propre aux échanges de stages Québec – Jura. C'est l'objectif de la convention qui a été signée par Michel Probst, ministre de l'Economie, de la Coopération et des Communes, et Alfred Pilon, président directeur général de LOJIQ.

Premier engrenage de l'Horloge monumentale

Le second événement est la Pose du premier engrenage de l'Horloge monumentale que le Jura offre à la ville de Québec pour son 400ème anniversaire.

Après une phase de conception, qui a conduit les partenaires du projet à jouer la carte de l'innovation, suivie d'une phase de production des milliers de composants de l'horloge, il a été procédé à l'assemblage des premiers éléments de l'horloge. L'honneur en est revenu à Regis Labeaume, maire de Québec, et Charles Juillard, président du Gouvernement jurassien. La manifestation a eu lieu dans les locaux de la Division technique du Centre jurassien d'enseignement et de formation, à Porrentruy.

Les phases d'assemblage et de tests s'étendront sur une durée de dix-huit mois. L'horloge sera ensuite présentée au public jurassien avant d'être installée à Québec, dans le hall d'entrée rénové de la Bibliothèque Gabrielle-Roy.

L’horloge est réalisée par l'entreprise Richard Mille en collaboration avec le Centre jurassien d'enseignement et de formation (Division technique) et la Haute-École Arc Ingénierie. Il s'agit d'un objet de grande valeur et d'un très haut niveau de complexité technique, à l'image des montres de la marque Richard Mille. 

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014