République et canton du Jura

Potentiel d'exploitation du bois en forêt jurassienne

Date : 08.07.2010 11:15:00

Delémont, le 8 juillet 2010

L'accroissement annuel en bois est conséquent dans le Canton du Jura, tout comme le volume de bois sur pied. Par rapport au volume de bois exploité actuellement, une étude démontre un potentiel inexploité à hauteur de 40'000 m3/an, auquel pourraient s'ajouter 40'000 m3/an découlant d'une diminution progressive et souhaitable du volume de bois présent sur pied. De manière réaliste, une augmentation de la production de bois de l'ordre de 20'000 m3 par an peut être visée dans le cadre de la politique forestière cantonale.

 
Afin de pouvoir renforcer la production de bois indigène tout en veillant à développer les autres fonctions de la forêt, il s'avère impératif de cerner l'état de la ressource et surtout le potentiel réel d'exploitation du bois. Les données chiffrées disponibles varient fortement selon les sources. Une étude réalisée en 2010, sur mandat de l'Office de l'environnement, permet d'évaluer le potentiel de bois durablement exploitable après déduction des volumes non exploitables pour des raisons écologiques (bois mort restant en forêt, réserves forestières), sociales (accueil du public en forêt, propriétaires passifs dans leurs forêts), de protection (dangers naturels) et bien sûr économiques (forêts inaccessibles).

Forêts et pâturages boisés jurassiens produisent annuellement près de 320'000 m3. Seuls 190'000 m3 sont exploités et valorisés. Le potentiel durable maximal d’exploitation de bois (en maintenant le matériel de bois sur pied actuel) a été évalué à 230'000 m3/an. En admettant en sus une diminution du capital bois présent sur pied, un supplément de 40'000 m3 pourrait être prélevé annuellement, et ce aussi dans l'intérêt de l'écosystème forestier.

Compte tenu des conditions-cadres (notamment les structures de la propriété forestière et l'état actuel du marché des bois), un potentiel réaliste d’exploitation de bois pour les dix prochaines années (2008-2018) doit toutefois être fixé à 210'000 m3/an. Ce volume représente aussi l'objectif que le canton poursuit à court et moyen terme.

Il serait donc possible et souhaitable d’augmenter l’exploitation de bois dans les forêts jurassiennes tout en respectant les principes de durabilité. Cette augmentation se concentrerait principalement dans les forêts privées et forêts de feuillus. Si le canton ne peut influencer un marché des bois globalisé et principal facteur limitant pour les propriétaires, il peut s'investir dans le suivi de la gestion forestière (permis de coupe, plans de gestion actualisés, subventions pour coupes de bois d'intérêt public), dans l'amélioration des structures de propriétés (collaborations, formation du personnel), dans le maintien d'infrastructures de desserte adaptées et dans la promotion de l'écoulement du bois (notamment le feuillu). La gestion étant de la responsabilité des propriétaires forestiers, il est évident que le conseil et la vulgarisation resteront les instruments primordiaux de la politique forestière cantonale en lien avec l'exploitation du bois. 

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014