République et canton du Jura

«Jura 144» - la centrale d’appels sanitaires urgents pour le canton du Jura en phase de réalisation

Date : 07.04.2011 10:00:00

Delémont, le 7 avril 2011

Le Gouvernement jurassien vient de confier à l’Hôpital du Jura (H-JU), en collaboration avec la Police cantonale, la mise en place d’une centrale d’appels sanitaires urgents «Jura 144». Après avoir cherché des modalités de coopération avec des partenaires d’autres cantons, sans avoir trouvé de solution satisfaisante, le Gouvernement a donc choisi l’option d’une centrale autonome pour le canton du Jura. Cette centrale d’appels sera un pilier essentiel de la sécurité sanitaire de la population jurassienne. Elle entrera en fonction au début de l’année 2012.
 

En suivant le message du Gouvernement jurassien sur la sécurité sanitaire, le Parlement avait inscrit en décembre 2009 le principe d’une centrale d’appels sanitaires urgents (CASU 144) dans la loi sur les hôpitaux. La centralisation de tous les appels sanitaires est un élément clé pour pouvoir assurer la sécurité sanitaire de l’ensemble de la population jurassienne autour du service des urgences de l’Hôpital du Jura (H-JU). Le Parlement demandait aussi de coopérer «avec les cantons et pays limitrophes» pour l’organisation de la centrale d’appels, confirmant aussi le projet tracé qui prévoyait une CASU unique avec le Jura bernois. Le refus du Grand Conseil bernois en septembre 2010 a mis fin à ce projet commun. Le Gouvernement jurassien a alors envisagé une collaboration avec le canton de Vaud, en partenariat avec Neuchâtel. La complexité d’une telle mise en œuvre allongeant par trop le calendrier de réalisation, le Gouvernement jurassien a dès lors retenu l’option d’une propre solution. Il a récemment confié à l’H-JU le mandat de réaliser la CASU 144, en collaboration avec la Police cantonale.

La centrale d’appels sanitaires urgents du canton du Jura (abrégée «Jura 144») répondra à trois missions : la gestion des appels urgents, l’organisation des transports de patients entre hôpitaux (transports secondaires) et la gestion des appels destinés aux médecins praticiens de garde. Le premier volet, soit la gestion des appels urgents, constitue l’un des piliers fondamentaux de la sécurité sanitaire. Il concerne en majorité des demandes d’ambulance ainsi que d’autres requêtes touchant un problème de santé jugé pressant. La centrale «Jura 144» sera donc en toute logique rattachée au service des ambulances de l’Hôpital du Jura.

L’effectif nécessaire pour exploiter 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 la centrale d’appels est de six emplois, comptés à plein temps. L’H-JU constituera prochainement cette équipe par appel d’offres, en vue de la formation planifiée pour cet automne. Cette formation couvrira tous les domaines nécessaires pour pouvoir répondre adéquatement aux sollicitations et organiser efficacement les interventions requises: connaissances théoriques et pratiques touchant les soins, la cartographie, la communication, la technique et autres, avec des stages sur le terrain. Un système informatique d’aide aux décisions sanitaires sera mis en place.

La centrale d’appels sanitaires «Jura 144» sera localisée aux Prés Roses, à Delémont, dans les locaux de la Centrale d'engagement et des télécommunications (CET) de la Police cantonale, où sont gérés notamment les appels à la police (n° 117) et ceux à l’intention des services du feu (n° 118). Cette proximité immédiate permettra de développer des collaborations et des synergies évidentes, en particulier au niveau de l’extension des équipements techniques déjà en fonction ainsi que sur le plan opérationnel. La coordination lors d’interventions étendues et complexes, par exemple faisant intervenir plusieurs services (ambulance, police, sapeurs-pompiers, Rega), sera considérablement facilitée, tout en garantissant le traitement confidentiel des informations personnelles liées à la santé.

L’entrée en fonction de la centrale «Jura 144» est planifiée pour début janvier 2012. Des informations pratiques à l’intention de la population seront encore communiquées avant cette date. Le budget d’exploitation de ce nouveau service public est évalué à 800'000 francs par année. Ce montant sera pris en charge par l’Etat et octroyé sous forme d’enveloppe spécifique à l’Hôpital du Jura, qui assumera la gestion de la centrale d’appels. Les frais pour le second semestre de cette année seront de 440'000 francs, pour les préparatifs, la mise en place et la formation. Les coûts d’investissement pour l’acquisition d’équipements et de logiciels sont de l’ordre de 400'000 francs.

Après la révision de l’organisation du service des urgences sur les trois sites de Delémont, Porrentruy et Saignelégier de l’Hôpital du Jura, la mise en place de la centrale d’appels sanitaires urgents «Jura 144» complètera l’organisation de la sécurité sanitaire décidée par le Parlement. Cette organisation vise à assurer à chaque personne située sur le territoire du canton du Jura, une intervention dans les meilleurs délais, une prise en charge compétente sur place, puis le transport dans le site le plus adéquat pour les soins et traitements requis.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014