République et canton du Jura

Premiers pas concrets pour protéger Delémont des crues de la Sorne

Date : 09.03.2011 09:10:00

Delémont, le 9 mars 2011

Après l’approbation de la conception directrice et du plan directeur localisé « Aménagement de la Sorne et de ses abords » par le Département de l’Environnement et de l’Equipement le 11 janvier 2011, le Service de l'aménagement du territoire (SAT) a approuvé, le 1er mars, le plan spécial « En Dozière » de la commune de Delémont. Il entérine ainsi une première étape du projet de protection contre les crues de la Sorne « Delémont – Marée Basse », entre le viaduc de l’autoroute A16 et le pont de la Blancherie, et ouvre la voie à la réalisation des mesures et équipements prévus. Le SAT a en outre statué sur les oppositions restantes qu’il a rejetées.

 
Le projet « Delémont – Marée Basse », accepté par le corps électoral delémontain le 29 novembre 2009, a fait l’objet d’une conception directrice et d’un plan directeur localisé intitulé « Aménagement de la Sorne et de ses abords », approuvés par le Département de l’Environnement et de l’Equipement le 11 janvier 2011. Ce dossier, qui fixe les objectifs, principes et mesures applicables sur la Sorne et ses abords de l’entrée à la sortie de la ville, s’inscrit parfaitement dans les documents de planification en vigueur (plan directeur cantonal, projet d’agglomération, plan directeur communal) en combinant les objectifs prioritaires de protection contre les crues et d’amélioration de la biodiversité avec ceux permettant l'amélioration de l'aménagement des espaces publics. Ainsi une meilleure interaction de la population avec la Sorne (plages, gradins, sentiers, etc.), notamment au centre ville, chose quasi impossible aujourd'hui, sera envisageable. Le projet fait aussi la part belle à la mobilité douce en proposant de nouveaux itinéraires, favorisant un maillage très fin des réseaux en question.

Avec l’approbation du plan spécial « En Dozière », la première partie du projet « Delémont – Marée Basse », depuis le viaduc de l’autoroute A16 jusqu’au pont de la Blancherie, entre dans sa phase concrète. En effet, le plan spécial, composé d’un plan et d’un règlement, constitue la base légale qui ouvre la voie à la réalisation des différents équipements publics prévus et, au besoin, à l’expropriation des biens-fonds nécessaires à la concrétisation du projet.

Cinq oppositions ont été déposées à l’encontre du plan spécial. Elles émanent de privés, d’exploitants agricoles, du Syndicat d’améliorations foncières « Rossemaison-Delémont-Courtételle » et d’un service de l’Etat. Le SAT a rejeté les oppositions, l’ensemble des griefs étant déclaré non recevable ou non pertinent dans le cadre de cette procédure. La décision du SAT est sujette à recours auprès de la Chambre administrative du Tribunal cantonal.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014