République et canton du Jura

Projets de formation des élèves de fin de scolarité obligatoire

Date : 13.07.2011 14:16:00

Delémont, le 13 juillet 2011

L'enquête menée à fin juin par le Centre d'orientation scolaire et professionnelle et de psychologie scolaire auprès de tous les élèves jurassiens libérables de la scolarité obligatoire présente une grande stabilité par rapport à celle de l'an dernier. Plus de 98% des jeunes jurassiens s'engageront dans une formation scolaire ou professionnelle du secondaire II ou dans une solution transitoire à la prochaine rentrée scolaire. Ce résultat est le fruit de l'engagement conjugué des entreprises formatrices et du Département de la formation, de la culture et des sports en faveur de l'insertion professionnelle et de l'intégration des jeunes au degré secondaire II.

 
Cette année, ce sont 957 élèves qui ont terminé leur scolarité obligatoire, soit 21 de moins que l'an dernier. 77,11% d'entre eux pourront réaliser directement leur projet en commençant un apprentissage ou en en entrant dans une école du secondaire II. Le recours vers une solution transitoire a légèrement baissé (21,63% contre 21,88%) pour la deuxième année consécutive.

Alors que les formations scolaires sont toujours aussi attractives pour les filles (42,16%), plus de la moitié des garçons optent pour la voie de l'apprentissage (52,78%). Les filles ont également plus souvent recours à des solutions de transition scolaires (15,67% contre 8,53% pour les garçons). Cette observation ne s'explique pas uniquement par une disposition moins marquée par les filles de s'engager dans une formation par apprentissage mais plutôt par une inadéquation perçue par ces dernières face au marché des places offertes.

Le manque d'ouverture chez les jeunes pour un projet professionnel s'éloignant des stéréotypes et préjugés culturels n'est pas plus marqué chez les filles que chez les garçons. Cette attitude à néanmoins des conséquences plus importantes pour ces dernières. En effet, une offre moins importante ainsi qu'une concurrence plus forte rendent la réalisation des projets dans ces métiers privilégiés plus difficile pour les filles que pour les garçons.

Depuis plusieurs années il existe un certain déséquilibre entre les offres de places d'apprentissage et les demandes de la part des jeunes. Il serait trop simple de ne chercher l'explication à cette problématique que dans l'inadéquation des projets des élèves, de leur attitude générale ou de leurs aptitudes scolaires. En effet, il faut aussi constater que le cadre social et socio-économique n'est pas très propice à la prise de risque et aux expériences non classiques. Une inversion de cette tendance vers des projets professionnels tenant compte de manière plus importante des possibilités définies par le cadre économique, demande des efforts conjoints de la part des différents acteurs du monde de l'éducation et de la formation.

Dans cette perspective, il est indispensable de créer les conditions favorables afin que les élèves perçoivent plus clairement les possibilités qui s'offrent à eux. Cette évolution n'est possible que si ces derniers développent une sensibilité plus importante pour leurs compétences et leurs ressources. L'ouverture est la conséquence d'une confiance en soi et en l'avenir.

Quelques points positifs à relever : il n'y a que 6 élèves en attente d'une réponse ou encore à la recherche d'une place d'apprentissage. Ils devraient trouver une solution positive avant la rentrée. Un seul élève quittera l'école sans projet professionnel, ce qui prouve l'efficacité des structures d'encadrement dans la préparation à la formation post-obligatoire.

En conclusion, nous pouvons constater que la situation des élèves en fin de scolarité est satisfaisante au regard de l'évolution des dernières années, même si tout le potentiel des offres d'apprentissage n'a, pour les raisons évoquées, pas été exploité.

Pour les jeunes qui n'auraient pas encore de solution satisfaisante, le Centre d'orientation scolaire et professionnelle assure une permanence durant toutes les vacances. Les personnes qui souhaitent avoir des renseignements, des adresses de places d'apprentissage ou de préapprentissage vacantes ou un entretien peuvent téléphoner au n° 032 420 3470 ou passer à :

  • l'Espace d'information de Porrentruy, tous les après-midi de 14h à 17h (fermé du 25 juillet au 5 août 2011)
  • l'Espace d'information de Delémont, du mardi au jeudi de 14h à 17h (tous les après-midi du 25 juillet au 5 août 2011).
«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014