République et canton du Jura

Ressources en eau: plan d'action reccommandé

Date : 08.06.2011 14:48:00

Delémont, le 8 juin 2011

Sur invitation de l'Office de l'environnement, les distributeurs d'eau du canton du Jura se sont retrouvés mardi soir (7 juin) afin de dresser la situation concernant l'état des ressources en eau potable et définir dans quelle mesure un plan d'action devrait être mis en place sur l'ensemble du Canton.
 

La pluviométrie très faible de ce début d'année 2011, inférieure à la moitié des précipitations «normales» (exemple de Courtemelon: 164 mm de pluie de janvier à mai 2011, contre une moyenne sur trente ans de 352 mm pour la même période. En 2003, cette valeur était de 216 mm) induit un débit d'étiage très prononcé sur les cours d'eau. Les sources karstiques ont perdu entre un tiers et la moitié de leur débit normal et les nappes phréatiques sont au niveau habituellement atteint à la fin d'un été sec. Ces indicateurs démontrent que la situation actuelle est celle d'une situation critique de fin d'été alors que nous ne sommes qu'au début du mois de juin.

La première réunion des distributeurs d'eau depuis l'entrée en souveraineté du Canton a démontré que la plupart d'entre eux estiment que la situation actuelle est préoccupante. Une grande majorité de ces distributeurs est favorable à ce que des mesures soient prises de manière coordonnée sur l'ensemble du territoire cantonal.

Le Gouvernement dispose des bases légales pour restreindre l'utilisation de l'eau en cas de pénurie avérée. Dans les autres cas, ce sont les distributeurs qui sont responsables de l'approvisionnement en eau et qui peuvent prendre des mesures de restriction en fonction de la quantité disponible. Il est encore à souligner que les prélèvements d'eau ne doivent en aucun cas détériorer le milieu naturel des cours d'eau, ni menacer leurs intérêts.

La diversité et l'hétérogénéité des diverses situations selon les distributeurs d'eau ne permet pas, pour l'instant, de prendre des mesures communes sur l'ensemble du territoire. Cependant, la réunion du 7 juin 2011 débouche sur la recommandation de mettre en place un plan d'action. Celui-ci pourra être adapté par les distributeurs en fonction de leurs situations particulières.

Les actions recommandées sont, pour les collectivités publiques, d'informer et sensibiliser la population, de diminuer la consommation (fontaines, voirie, etc.), de reporter des travaux consommant beaucoup d'eau et de réparer les fuites. Les mesures touchant les particuliers sont l'interdiction de lavages des voitures et des places, l'interdiction d'arrosages généralisés des pelouses et autres, l'obligation d'une demande formelle à la commune pour tout prélèvement d'eau extraordinaire (piscines, construction, etc.), sans oublier tous les petits gestes qui permettent des économies d'eau au quotidien (douches plutôt que bains, couper systématiquement l'eau lorsqu'elle n'est pas utile à la salle de bain comme à la cuisine, etc.).

Compte tenu des faibles débits des cours d'eau, les risques de pollution sont aggravés. Ces conditions exigent d'être encore plus vigilants et prudents qu'à l'accoutumée.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014