République et canton du Jura

Soutien au système de santé mentale en Bosnie et Herzégovine: la DDC et quatre cantons - dont le Jura - signent une convention

Date : 25.02.2011 09:21:00

25 février 2011

La Direction du développement et de la coopération (DDC) et les cantons de Berne, Fribourg, Genève et Jura s’allient pour renforcer le système de santé mentale en Bosnie et Herzégovine. Une convention a été signée à cet effet et prévoit un apport financier et technique commun afin d’améliorer l’accès et la qualité des prestations dans ce domaine. Cette convention marque une extension de la coopération que mènent les cantons avec la DDC depuis plusieurs années, notamment en Europe de l’Est. Elle constitue également une «première», car quatre cantons sont associés avec la Confédération dans cette tâche de coopération.
 

La Bosnie et Herzégovine est aujourd’hui confrontée à d’importants problèmes de santé publique, dans le domaine de la santé psychique en particulier. Conséquence du conflit qui a secoué l’ancienne République yougoslave de 1992 à 1995, cette situation s’explique aussi par un taux élevé de chômage et de pauvreté. La progression de l’alcoolisme et l’augmentation des cas d’addiction aux drogues sont spécialement marquées chez les jeunes adultes.

La DDC est engagée en Bosnie et Herzégovine depuis de nombreuses années. Pendant et après la guerre, la Suisse a fourni une aide d’urgence et une aide à la reconstruction pour un montant de 365 millions de francs. Dès 1999, ces activités ont cédé le pas à un soutien à long terme, notamment au niveau de la réforme du système de santé. Quant aux cantons de Berne, Fribourg, Genève et Jura, ils ont, dès 2007, décidé de développer ensemble en Bosnie et Herzégovine leur action dans le domaine de la santé mentale, secteur qui constitue un enjeu prioritaire de santé publique pour les autorités de ce pays.

Répondant à la demande des autorités bosniaques, qui souhaitent développer un système de soins psychiques plus décentralisé et adapté aux standards des soins européens, le projet soutenu par la Suisse a été élaboré par la DDC, les quatre cantons ainsi que les autorités sanitaires de Bosnie et Herzégovine. Il vise à l’amélioration de la formation des professionnels bosniaques de la santé et du social et au renforcement des infrastructures au niveau des municipalités et des communes (centres de jour, maisons protégées). La lutte contre la stigmatisation des personnes souffrant de troubles post-traumatiques constitue un autre but.

Une enveloppe globale de quelque quatre millions de francs pour une première phase de trois ans (juin 2010 - mai 2013) a été budgétée. La DDC participe à hauteur de 84% (3,375 millions). Les cantons – Berne, Fribourg, Genève et Jura - couvrent 11% de cette somme (435'000 francs) et les autorités bosniaques 5% (205'000 francs). De plus, les cantons mettront à disposition des compétences techniques et stratégiques nécessaires à l’exécution du projet.

La convention a été paraphée par le directeur de la DDC, Monsieur l’Ambassadeur Martin Dahinden, et quatre conseillers d’Etat : le directeur de la santé publique et de la prévoyance sociale du canton de Berne Philippe Perrenoud, la directrice de la santé et des affaires sociales du canton de Fribourg Anne-Claude Demierre, la chargée du département de la sécurité, de la police et de l’environnement de Genève, Isabel Rochat et le ministre du département de l’économie et de la coopération du canton du Jura Michel Probst.

M. Dahinden s’est félicité de l’engagement des cantons, « un appui précieux » à la coopération helvétique en Bosnie et Herzégovine. Ce soutien permet d’établir des relations de partenariat au niveau institutionnel avec un pays important pour la Suisse, notamment en raison de la diaspora bosniaque vivant en Suisse, a-t-il déclaré.

Du côté des cantons, Mme Demierre a confirmé que cette action menée par quatre cantons est étroitement coordonnée avec la politique fédérale de coopération au développement, conduite par la DDC. L’engagement des cantons dans la coopération au développement peut se faire sous différentes formes. Le soutien financier à des projets tiers, la mise à disposition d'experts pour des formations ou encore des programmes de sensibilisation pour le grand public ou les élus. Et le projet en Bosnie a l’avantage de regrouper ces trois formes de soutien.

M. Perrenoud a quant à lui relevé que les experts du canton de Berne allaient pouvoir apporter une aide efficace et que ce projet novateur allait permettre aux différentes parties de profiter d’échanger leur expérience.

Mme Rochat a considéré l'importance que le projet revêt pour le canton de Genève. En effet, depuis 1997, au travers des Hôpitaux Universitaires de Genève, le canton est impliqué de manière active dans la reconstruction du système de santé de base bosniaque.

Enfin M.Probst s'est réjoui de ce partenariat entre la DDC et les cantons, qui fait écho aux efforts déployés par le Jura pour la reconnaissance du rôle des cantons dans la mise en œuvre de la politique suisse d'aide au développement. Les autorités jurassiennes estiment en effet que les cantons disposent des compétences nécessaires pour devenir des partenaires actifs de la coopération suisse. A ce titre, le projet en Bosnie aura sans doute valeur d'exemple.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014