République et canton du Jura

La police cantonale jurassienne présente le bilan 2011 en matière de criminalité

Date : 27.03.2012 11:45:00

Delémont, le 27 mars 2012

Le nombre d'affaires judiciaires a augmenté de 8,6% entre 2010 et 2011. La situation générale en matière de criminalité a donc évolué par rapport à 2010. La raison de ce changement s'explique par l'augmentation des plaintes enregistrées en matière de vols (+14%). Le taux d'élucidation des infractions au code pénal est de 30% en 2011 contre 36% en 2010. Cette légère baisse est due à l'augmentation des vols dans le canton de même qu'elle est une des conséquences de l'introduction du nouveau Code de procédure pénale suisse, mais ce taux d'élucidation reste toutefois plus élevé que la moyenne suisse qui se situe à 26%. La police cantonale poursuivra ses actions dans la prévention et l'identification des auteurs d'infractions graves, telles les brigandages, les infractions contre l'intégrité physique et les cambriolages. Ces infractions qui ont un fort impact sur le sentiment de sécurité des Jurassiennes et des Jurassiens sont une priorité.
 

La police jurassienne a traité 2753 affaires en 2011 comportant 4356 infractions contre 2534 affaires pour 4045 infractions en 2010. Sur l'ensemble des infractions constatées, 84% concernent le code pénal - CPS (81% au niveau Suisse), 13% la loi sur les stupéfiants, 2% la loi sur les étrangers et 1% des lois fédérales annexes comportant des dispositions pénales. Sans tenir compte des infractions à la loi sur la circulation routière (traitées en dehors de la SPC), 1072 personnes ont été dénoncées en 2011 (1142 en 2010), dont 56% des dénonciations au code pénal et 38% des infractions à la loi sur les stupéfiants concernent des auteurs suisses.

Le canton du Jura reste un canton touché marginalement par la criminalité avec un taux d'infractions pour mille habitants de 52,7 (47,6 en 2010 et compte tenu d'une moyenne suisse de 71,1 en 2011 et de 67,8 en 2010).

Infractions contre le patrimoine

Les infractions contre le patrimoine représentent de loin la plus grande partie des infractions du code pénal enregistrées par la police (68,9% dans le Jura et 73,1% en Suisse). La moitié des infractions contre le patrimoine sont des vols: ces derniers ont connu une forte augmentation (+14%). Ils ont été au nombre de 1263 en 2011 contre 1111 en 2010 et 934 en 2009. Au total, ce sont 560 vols par effraction (y compris les tentatives) ou vols par introduction clandestine qui ont été recensés en 2011 (contre 515 en 2010), soit une augmentation de 8,7%. Ce sont 7,7 ménages sur 1000 qui sont cambriolés par année, (y compris les vols dans les caves, buanderies et garages). Le taux de cambriolages des villas est de 1 pour mille ménages, celui des appartements de 2 pour mille ménages.

Infractions avec violence

Le nombre d'infractions avec violence a augmenté de manière significative alors qu'il était en baisse de 8% entre 2009 et 2010. Au titre de la violence, 413 cas sont relevés contre 330 en 2010, soit une augmentation de 25%. Dans 15 cas (contre 6 en 2010) les infractions sont considérées comme graves (homicides, brigandages, lésions corporelles graves, viols).

Taux d'élucidation

Le nombre d'infractions élucidées en 2011 est supérieur aux chiffres de 2010. Par contre, en raison de l'augmentation des infractions, le taux d'élucidation est passé de 36% en 2010 à 30% en 2011.

Le taux d'élucidation est de 80% (66,7% en 2010) pour les infractions graves comme les tentatives d'homicides, les lésions corporelles graves, les viols et les brigandages qualifiés. Dans le domaine des infractions contre le patrimoine, ce taux est de 18,1% contre 24,9% en 2010. Cela s'explique notamment par l'augmentation de 14% des vols et des dommages à la propriété.

Personnes prévenues

Durant l'année 2011, 648 prévenus ont été dénoncés (613 en 2010) pour avoir commis des infractions au code pénal.

Il faut relever ici que la part des prévenus ne bénéficiant d'aucun statut en Suisse est particulièrement élevé avec 19%. Il s'agit essentiellement de délinquants français, de l'Est, d'ex-Yougoslavie et du Maghreb. Ces  prévenus ont la particularité de commettre des délits en série et de manière très intense, ce qui explique de manière plausible l'augmentation d'une partie des délits contre le patrimoine dans le canton du Jura, ainsi que sur l'arc jurassien.

Sur le plan de la criminalité juvénile, 96 mineurs (124 en 2010) ont été dénoncés par la police pour avoir commis au moins une infraction au code pénal, soit 14,8% du total des prévenus dénoncés. Il n'y a pas, à proprement parler, de surreprésentation des mineurs dans le canton du Jura. Nous avons constaté une baisse de 22% du nombre de prévenus mineurs dénoncés, diminution relevée aussi pour le reste de la Suisse (-21%). Soulignons aussi qu'aucun prévenu mineur ne compte plus de 10 infractions à son actif dans le Jura, contrairement à la moyenne suisse qui est de 2,7%.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014