République et canton du Jura

Capricorne asiatique: mesures de prévention au niveau cantonal

Date : 05.06.2013 08:36:00

Delémont, le 5 juin 2013

Le retour de la belle saison coïncide avec le début de la période d’activité du capricorne asiatique. Une surveillance doit dès lors être planifiée au niveau des cantons. Cet organisme nuisible particulièrement dangereux est introduit en Suisse principalement avec les emballages en bois importés d’Asie. Il s’attaque à toutes les espèces de feuillus.


Le capricorne asiatique est classé comme organisme nuisible particulièrement dangereux. Il constitue une grave menace pour de nombreuses essences feuillues (érables, peupliers, saules, marronniers, bouleaux, platanes, etc.). Ce coléoptère s'attaque aux arbres sains et peut les faire dépérir en quelques années seulement. Il doit être combattu systématiquement. La première apparition du capricorne asiatique en Suisse remonte à 2011. A ce jour, sept cantons ont été touchés (BS, BL, TG, ZH, LU, BE). Le bois infesté par ce coléoptère ou ses larves doit être broyé et détruit dans une usine d'incinération.

Le capricorne asiatique est noir brillant, avec des taches claires réparties sur tout le corps. Il mesure de 25 à 30 mm (sans antennes) et il est relativement simple à différencier de la plupart des espèces de capricornes indigènes, parmi lesquelles certaines sont menacées et protégées au niveau européen.

La Confédération pilote et coordonne la lutte contre cette menace nouvelle. Elle réalise notamment les mesures de contrôle du bois d'emballage aux frontières. Les cantons sont en charge des mesures d'observation du territoire, ainsi que des éventuelles mesures de lutte. Dans le Jura, plusieurs démarches ont été lancées conformément à la stratégie fédérale. Une information a été donnée aux entreprises dites "à risque" (importateurs de pierres et dérivés avec emballages en bois). Les différentes personnes et entreprises actives dans la nature ont également été contactées (gardes forestiers, jardiniers, paysagistes, arboriculteurs et associations de protection de la nature…). L'Office de l'environnement (ENV) et la Station phytosanitaire cantonale (FRIJ) collaborent dans cette phase de préparation.

En vue de renforcer le réseau cantonal de surveillance du capricorne asiatique, une sensibilisation du public est également prévue. En cas de soupçon, la population est dès lors appelée à procéder de la manière suivante:
1. Capturer ce joli coléoptère et le conserver dans un récipient en verre fermé (il mange même le plastique).
2. Photographier le coléoptère ou les traces de ce ravageur (galeries de 10-15 mm et sciure grossière) et documenter le cas (lieu de récolte).
3. Utiliser la brochure du Service phytosanitaire fédéral (SPF) pour contrôler qu'il s'agisse bien du Capricorne asiatique (www.bafu.admin.ch/ud-1051-f). Relâcher l'insecte s'il s'avère qu'il s'agit d'une espèce indigène!
4. Prendre contact et remettre les indices récoltés à l'Office de l'environnement (personne de contact: Valentin Queloz, Chemin du Bel'oiseau 12, Case Postale 69, 2882 Saint-Ursanne, 032 420 48 00, santedesforets@jura.ch).

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014