République et canton du Jura

Menace de pénurie de généralistes: le ministre Michel Thentz prend contact avec les futurs médecins jurassiens

Date : 05.02.2013 11:00:00

Delémont, le 5 février 2013

Le Jura pourrait faire face dans les années à venir à une pénurie de médecins de famille. La relève en médecine générale tarde à se manifester alors que l’on observe un vieillissement de la population médicale. Dans le même temps, la population vieillit également et les problèmes de santé qu’elle présente deviennent de plus en plus complexes. Afin de tenter d’anticiper et de préparer la relève, le ministre de la Santé Michel Thentz a décidé de prendre contact avec les jeunes Jurassiennes et Jurassiens qui effectuent actuellement leurs études de médecine dans les universités suisses.


L’objectif de cette démarche est d’établir un premier contact avec les étudiants jurassiens en médecine et d’aborder leurs projets et intentions, voire aussi les possibilités qu’il y aurait d’organiser leur formation post-grade dans le Jura. Concrètement, une lettre signée par le ministre a été adressée aux étudiants. Pour des raisons de protection des données, elle a été transmise par l’intermédiaire des secrétariats ou des décanats des facultés de médecine du pays. La missive aborde également la possibilité d’une installation ultérieure et éventuelle dans le canton. Un bref questionnaire est joint à ce courrier, qui permet à leurs destinataires de prendre contact avec le Département, via le médecin cantonal, s’ils le souhaitent.

Par ailleurs, et considérant la nécessité de prendre également en compte les jeunes médecins en formation, le Département rappelle qu’il a mis à leur disposition deux places d'assistanat en cabinet médical, places destinées à des médecins diplômés qui se destinent à la médecine générale. Le but est, d’une part, d’inciter les jeunes médecins à se former dans cette spécialité, et d’autre part de leur donner envie de s’installer ensuite dans le canton.

Cette démarche originale exprime la volonté d’anticiper suffisamment longtemps à l’avance un éventuel problème de relève médicale et de disponibilité en matière de soins de premier recours. En effet, un médecin actuellement aux études pourra envisager son installation, que le Département souhaite bien-sûr dans le Jura, d’ici une dizaine d’années environ. Mais il n’est jamais trop tôt pour se préparer afin de faire face à ce type d’évolution.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014