République et canton du Jura

Un programme de protection des ressources naturelles dans le Canton du Jura

Date : 31.01.2013 10:35:00

Delémont, le 31 janvier 2013

Le Canton du Jura, avec le soutien de la Confédération, propose aux agriculteurs jurassiens un programme de protection des ressources naturelles sous le nom de SolAirEau. Ce programme veut encourager les agriculteurs à recourir à des techniques qui diminuent les émissions et émanations ammoniacales, à renoncer aux herbicides et à recourir à des méthodes ou des outils qui diminuent l'érosion ou  le tassement des sols. Ce projet est financé par la Confédération, le Canton et les agriculteurs. Le projet sera en principe géré exclusivement par le biais d'un site internet.


Concrètement, le programme contient quatorze mesures. Parmi celles-ci, la mise en œuvre des nouvelles techniques permettra de diminuer les émissions ammoniacales au travers de la couverture de fosses à purin, le recours à de nouveaux systèmes d'épandage du lisier ou le compostage du fumier. L'achat de pneus à basse pression ou de matériel permettant de diminuer le compactage des sols lors des travaux des champs sera aussi encouragé. Il est également prévu d'inciter les agriculteurs à renoncer aux herbicides, à adopter de nouvelles méthodes de culture se basant sur un travail réduit du sol, des semis sous couverture ou en cultures associées avec des légumineuses. Ces dernières mesures contribueront à diminuer l'érosion des sols, en particulier dans les zones à risque. Un accompagnement au niveau de la formation continue et de l'expérimentation complètera la palette de ce programme.

Ce projet bénéficie du soutien financier de la Confédération et du Canton. Ce dernier contribuera en particulier au financement des mesures incitant les agriculteurs à recourir à de nouvelles pratiques, tandis que les agriculteurs eux-mêmes cofinanceront les mesures nécessitant des investissements en matériel. Le projet est prévu sur six ans, pour un montant total maximal de 11 millions de francs, financés à raison de 80% par la Confédération, 10% par le Canton et 10% par les agriculteurs. A l’issue de cette période, les mesures pourront continuer d’être appliquées car elles contribueront à améliorer les résultats économiques des entreprises les pratiquant.

Le projet est placé sous la responsabilité du Service de l'économie rurale. Il sera appliqué en étroite collaboration avec la Chambre jurassienne d'agriculture et la Fondation rurale interjurassienne (FRI). Afin de diminuer les coûts administratifs de gestion, de suivi et d'application des mesures proposées, les agriculteurs devront annoncer leur intérêt jusqu'au 6 mars 2013 via le site internet solaireau.ch ou au secrétariat de la FRI. Les inscriptions seront possibles dès le début février. Les exploitants agricoles devront ensuite confirmer - via le site internet ou le secrétariat de la FRI - la réalisation des mesures dans les cinq jours qui suivront  l'application de celles-ci, par exemple l'épandage de lisier avec un pendillard. Les contrôles seront effectués par l'AJAPI (association jurassienne des agriculteurs pratiquant la production intégrée) et le comité de pilotage. Grâce au référencement géographique, les contrôles ne devraient pas provoquer de visites supplémentaires sur les exploitations dans tous les cas où les mesures seront réalisées correctement.

La mise en œuvre de ce programme permettra d'introduire certaines mesures que la politique agricole 2014-2017 a prévu d'intégrer au niveau national.
 
«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014