République et canton du Jura

Archéologie jurassienne: fouilles en cours sur les sites de Delémont et de Courtételle

Date : 07.05.2014 06:30:00

Deux chantiers de fouilles archéologiques menés par les collaborateurs de la Section d'archéologie et paléontologie de l'Office de la culture ont démarré ou redémarré au début du mois d'avril. Le premier concerne le nouveau site de Delémont-Communance Sud, où les archéologues documentent actuellement les vestiges d'un habitat de l'âge du Bronze final. Le second se situe à Courtételle-Saint-Maurice, pour la deuxième étape de fouille autour de l'église du même nom, étape qui devrait révéler les secrets de l'ancien cimetière médiéval. Fin mars, une intervention rapide a de plus été menée par les archéologues à l'intérieur du périmètre archéologique lié à la villa gallo-romaine de Vicques, ce qui a permis de dessiner les contours d'une habitation en bois de la même époque. 


Le site de Delémont-Communance Sud a été repéré en 2010, lors du suivi par l'archéologie cantonale des travaux de viabilisation de la zone. Les tranchées de sondages opérées à cet emplacement livrent d'ores et déjà de très nombreux fragments de céramique, ainsi que certains éléments de construction (torchis), remontant à l'âge du Bronze final (env. 1000 av. J.-C). Ces premiers éléments permettent de supposer que les "Delémontains" de l'époque y avaient déjà établi quelques habitations sommaires. Les tranchées serviront à délimiter l'emprise exacte du site sur le territoire de la commune de Delémont et à évaluer son état de conservation. 

A Courtételle-Saint-Maurice, la deuxième campagne de fouille vient également de débuter, après une courte trêve hivernale. Les travaux se sont tout d'abord concentrés sur la documentation des structures découvertes en fin d'année 2013. Un aménagement de berge d'un ancien chenal, remontant à l'Epoque romaine, a ainsi été mis en évidence. Constitué d'empierrements (fondations d'un moulin ou autre aménagement lié à l'exploitation de l'eau), il a en outre livré un bois de construction travaillé de près de trois mètres de long. Ce dernier, dont on ignore pour l'heure la fonction, a été conservé grâce au milieu humide dans lequel il est resté immergé durant plusieurs siècles. Il s'agit d'un élément unique dans le canton du Jura, pour cette époque. Les archéologues s'attellent en parallèle à fouiller ce qui semble être un ancien four, d'époque encore indéterminée. Four domestique, de potier, ou de tuilier ? Les découvertes en révéleront certainement davantage durant les semaines à venir. De plus, un bas foyer datant probablement du Haut Moyen Age, ainsi que plusieurs fosses et maisons-fosses (petits ateliers artisanaux) médiévales, ont été fouillés ou sont en cours de fouille. Lorsque ces vestiges auront intégralement été documentés, et les objets ramassés, l'équipe débutera la fouille proprement dite du cimetière, entre le mur d'enceinte et les vestiges de l'église elle-même. A cet endroit, des dizaines, voire centaines de tombes, seront précautionneusement dégagées. 

Selon la planification, ces deux fouilles seront terminées à la fin du mois d'août. Les travaux se poursuivront ensuite quelques semaines encore dans les bureaux, le temps de rédiger le rapport de fouille, ainsi que de laver, inventorier et conditionner les objets découverts. 

Outre ces deux grands chantiers, la Section d'archéologie et paléontologie de l'Office cantonal de la culture effectue tout au long de l'année des travaux de surveillance sur les parcelles en cours de construction. Ainsi, le projet d'une maison familiale à l'intérieur du périmètre archéologique lié à la villa gallo-romaine de Vicques l'a incitée à opérer des sondages diagnostiques préliminaires. Située dans la pars rustica, ou partie agricole de la villa, la fouille a livré des résultats très intéressants. Bien que moins prestigieux que ceux de la villa du maître, les vestiges d'un bâtiment secondaire, en bois, y ont été documentés. Situé non loin du mur d'enceinte, il s'agissait peut-être d'un petit entrepôt, voire d'une maison d'habitation pour l'un des nombreux serviteurs que devait compter cette vaste exploitation rurale. 

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014