République et canton du Jura

Horloge porte-bonheure: transfert de compétences et passage de témoin entre les délégations jurassiennes et québécoises

Date : 06.06.2014 08:30:00

Exposée au public jurassien pendant quatre mois, l’horloge « porte-bonheure » est désormais démontée, en présence de deux professeurs québécois de l’école d’horlogerie nationale de Trois-Rivières, des professeurs jurassiens et des représentants de la maison de la haute horlogerie Richard Mille, pour un envoi à Québec cet été. Démontage, remontage, formation, ajustements sont les maîtres mots de cette semaine particulière placée sous le signe de l’amitié et de la fraternité.


L’horloge porte-bonheure s’envolera sous peu à Québec, respectant ainsi le calendrier fixé. Tout au long de cette semaine, les professeurs québécois, Robert Plourde et Claude Bédard, ont assisté à une formation intense axée sur les aspects techniques et propres à l’horloge porte-bonheure. D’une taille et d’une complexité sans précédent, l’horloge, qui sera la digne ambassadrice du savoir-faire jurassien à Québec, a été démontée pièce par pièce en seulement une semaine. Le démontage s’est de suite axé sur le fonctionnement du mouvement, particulièrement complexe.

Le 6 juin 2014 marque donc l’aboutissement d’un long travail de plus de six ans. Pour la Division technique du CEJEF, ce projet a été une extraordinaire possibilité de travailler en fonction de critères de finition propres à la haute horlogerie. « Nos enseignants ont eu l’opportunité de travailler sur un véritable projet industriel, unique au monde.» rappelle Jean Theurillat, directeur de l’école. Ce partenariat public-privé associant l’Ecole des métiers techniques de Porrentruy, la Haute Ecole Arc et les entreprises Guenat SA – Montres Valgine et Richard Mille a été tout au long de cette aventure une richesse et une réussite.

L’horloge sera remontée jusqu’au vendredi 23 juin 2014. Le lendemain, elle sera démontée définitivement, mise en caisses, et conduite directement à l’aéroport sous la surveillance du pendulier Laurent Barotte pour éviter toute casse ou mauvaise manipulation. La date de l’arrivée à Québec n’est pas encore fixée car elle fluctue selon les tractations douanières. Mi-août, elle sera remontée puis contrôlée par M. Barotte pendant une semaine afin d’obtenir un parfait réglage.

L’horloge porte-bonheure sera officiellement inaugurée le 19 septembre dans les jardins de l’hôtel de Ville en présence des délégations jurassiennes et québécoises.
 

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014