République et canton du Jura

Prise en charge extrahospitalière, urgences, CASU, cabinet de groupe: le Département de la santé souhaite porter une appréciation globale

Date : 18.12.2014 09:00:00

Plusieurs thématiques touchant le secteur de la santé publique sont actuellement débattues dans le Jura. L’Hôpital du Jura (H-JU) a formulé des propositions pour la prise en charge extrahospitalière, d’une part, et l’organisation des services d’urgences, d’autre part. Un mandat est par ailleurs en cours pour l’analyse du fonctionnement de la centrale d’appels urgents CASU 144. Enfin la commune de Porrentruy étudie actuellement les synergies entre un projet d’appartements adaptés et la réalisation potentielle d’un cabinet de groupe. Les résultats de ces différentes études seront disponibles au printemps 2015 et permettront au Département de la santé de porter une appréciation globale et bien documentée. 


Ces différents dossiers sont interdépendants et tous, de près ou de loin, liés à la sécurité sanitaire, essentielle aux yeux de l’autorité politique. Ainsi, une attention particulière sera portée à cette question, afin de garantir la sécurité sanitaire objective de l’ensemble de la population jurassienne, mais aussi pour que le sentiment général de sécurité reste partagé par la population et les professionnels de la santé. Un travail d’information devra être mené à tous les niveaux (politique, professionnels de la santé, population).

Le premier dossier actuellement en discussion fait suite à la publication, en février 2014 par l’H-JU, du projet de concept sanitaire extrahospitalier et de réorganisation des services d’urgences. Ce projet, qui prévoit notamment la fermeture des urgences la nuit sur le site de Porrentruy, a fait l’objet d’une large information par l’H-JU durant le printemps 2014. Il a suscité des craintes d’une partie de la population qui a remis une pétition à la Chancellerie d’Etat. L’ancien comité d’initiative « pour la sécurité sanitaire » s’est également manifesté. Ces deux groupes ont été reçus par le ministre de la Santé pour faire valoir leurs arguments. De nombreux contacts ont par ailleurs eu lieu entre le Service de la santé publique et essentiellement la direction de l’H-JU afin de clarifier l’organisation proposée dans un contexte toujours plus complexe et délicat, notamment en terme de problèmes de recrutement de personnel, de volume d’activité aux services des urgences et de fluidité dans l’accueil et le traitement des patients sur le site de Delémont en particulier. 

S’agissant de la CASU 144, un mandat vient d’être confié à l’Inter association de sauvetage (IAS) pour analyser son fonctionnement après trois ans d’activité. L’IAS doit proposer d’éventuelles adaptations afin d’améliorer son efficacité, sans exclure la possibilité de confier cette tâche à un organisme hors canton.

Par ailleurs, le Département de la santé attend avec intérêt le résultat de l’étude menée par la Municipalité de Porrentruy qui évalue les possibilités de synergies entre un projet d’appartements adaptés ou protégés en ville et la réalisation potentielle d’un cabinet de groupe. Une éventuelle collaboration avec des médecins locaux installés est l’une des hypothèses de cette étude cofinancée par le Département de la santé. A noter que le projet de nouveau centre de santé au sein même du site de l’H-JU de Porrentruy a été abandonné par ce dernier, étant donné l’investissement nécessaire et le peu de médecins installés intéressés.

Certains autres dossiers en rapport avec l’H-JU seront aussi mieux définis d’ici au printemps 2015. Il s’agit notamment des options concernant l’intégration de la psychiatrie au sein de l’H-JU ou encore de certains domaines particuliers en voie d’élaboration avec l’Hôpital universitaire de Bâle ou l’Hôpital neuchâtelois.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014