République et canton du Jura

Un NON clair à « Ecopop »

Date : 04.11.2014 13:00:00

Le Gouvernement invite les Jurassiennes et les Jurassiens à voter massivement contre l’initiative populaire « Halte à la surpopulation – oui à la sauvegarde des ressources naturelles ». Il estime que cette  initiative, dite « Ecopop », est à la fois contraire à la tradition d’ouverture de la Suisse et dangereuse pour l’économie du pays.


Face à une initiative qui prône des solutions extrêmes, comme un solde migratoire annuel limité à 0,2% de la population résidente permanente, la population est invitée à donner un signal clair et à rejeter sans équivoque un texte jugé désastreux pour le pays. Après le vote du 9 février limitant l’accès à la main-d’œuvre étrangère, la Suisse donnerait avec Ecopop un signe de repli supplémentaire au reste du monde, et en particulier aux pays voisins d’où provient la majorité des migrants qui arrivent dans notre pays. La Suisse renierait à la fois sa tradition d’ouverture, qui a toujours contribué à sa prospérité, et une politique d’intégration qui a fait ses preuves. Les relations avec l’Union européenne se compliqueraient encore un peu plus. 

Ecopop aurait également un impact dévastateur pour l’économie suisse. Les entreprises ne pourraient plus engager la main-d’œuvre dont elles ont besoin en situation économique favorable et leur flexibilité s’en trouverait drastiquement réduite. De nombreux secteurs économiques seraient rapidement confrontés à un manque de main-d’œuvre et l’acquisition de profils très spécialisés deviendrait périlleuse. Les initiants semblent en outre ignorer que l’histoire économique de la Suisse est jalonnée d’exemples d’entrepreneurs étrangers ayant contribué de manière prépondérante au succès de la place économique suisse.

En stigmatisant le fait que la population étrangère serait notamment responsable d’aggraver l’empreinte écologique de la Suisse, l’initiative fait un raccourci douteux et se trompe de cible. Les questions environnementales doivent en effet être résolues en coopération davantage avec les voisins et non en isolant la Suisse. Globalement, l’initiative ne résoudrait rien puisque l’empreinte 
écologique des migrants n’est guère différente s’ils vivent en Suisse ou dans leur pays d’origine. 

L’initiative demande encore de consacrer une part de l’aide humanitaire à la planification familiale. Pour les organisations d’aide au développement, les expériences faites dans ce domaine montrent qu’il serait beaucoup plus indiqué pour réduire les naissances de promouvoir la formation des femmes et de lutter contre la pauvreté, deux des buts précisément de la politique humanitaire de la Suisse.
 

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014