CREA - Image décorative CREA - Image décorative

Bilan de la législature 2011-2015: un Jura plus visible et plus influent

Date : 17.11.2015 10:30:00

Le Gouvernement jurassien in corpore a tiré mardi (17 novembre) le bilan d’une législature  -la première d’une durée de cinq ans - qui aura permis au Jura de renforcer son attractivité et sa visibilité. Dans un contexte conjoncturel d’abord favorable puis plus incertain en raison notamment du franc fort, le développement économique du canton s’est accéléré grâce en particulier au dynamisme de l’industrie horlogère. La situation financière s’est toutefois dégradée sous l’effet principalement de facteurs externes, obligeant le Gouvernement à revoir à la baisse ses ambitions en matière fiscale. Sur le plan politique, le vote du 24 novembre constitue l’événement marquant de la législature.


La Question jurassienne a certes connu un évolution significative durant les cinq ans écoulés, mais pas dans le sens souhaité par les autorités jurassiennes. Le fort soutien apporté au projet d’étude d’un nouveau canton à six districts dans le Jura constitue toutefois un grand motif de satisfaction, de même que le vote des citoyen-ne-s de Moutier appelés à décider de leur appartenance cantonale en 2017. En cas de nouveau vote positif, d’autres communes de la couronne prévôtoise pourraient également rejoindre le canton du Jura.

Sur le plan économique, la législature écoulée s’est déroulée dans un contexte globalement favorable. L’ouverture de la nouvelle gare TGV de Belfort-Montbéliard et de plusieurs tronçons de l’A16 en Ajoie a dynamisé la création d’entreprises et plusieurs projets d’envergure se sont concrétisés, avec à la clé la création de plusieurs centaines d’emplois. D’une manière générale, les investissements dans le domaine de l’immobilier ont également connu une évolution positive, entraînant une transformation progressive des villes et villages jurassiens. Le secteur public a contribué de manière importante à cette évolution avec des investissements conséquents, en particulier dans les secteurs de la formation et de la santé et en faveur de la réhabilitation des centres anciens. On relèvera simplement ici à titre d’exemple le projet emblématique de construction du campus tertiaire près de la gare de Delémont, qui accueillera ses premiers étudiant-e-s à la rentrée 2016.

Sur le plan institutionnel, les autorités jurassiennes se sont beaucoup engagées pour accroître l’influence du Jura à l’extérieur, par la recherche de collaborations avec les régions voisines, par un travail intense au sein de conférences régionales et sectorielles ou encore par une présence accrue dans les médias régionaux et nationaux. Les intérêts du Jura ont été défendus en dialogue permanent avec l’ensemble des partenaires du Gouvernement, en particulier les quatre élus jurassiens aux Chambres fédérales. L’accession de l’un d’eux à la présidence du Conseil des Etats – une première historique pour le plus jeune canton suisse – a permis d’amplifier encore les effets de cette politique volontariste d’ouverture. La décision du Conseil fédéral d’installer à Delémont la future division « Alcool et tabac » de l’Administration fédérale des douanes, avec à la clé une quarantaine d’emplois, constitue l’un des succès tangibles de cette stratégie.

Les finances cantonales, au beau fixe en début de législature, se sont sensiblement détériorées par la suite, en raison de facteurs internes et externes, comme la baisse de la part jurassienne à la RPT et l’absence d’une distribution complète de la part cantonale aux bénéfices de la BNS. Le Gouvernement a dès lors dû renoncer aux principales mesures fiscales annoncées en début de législature, tout en effectuant néanmoins des baisses ciblées en faveur des familles. Le programme d’assainissement OPTI-MA, fruit d’un large consensus politique, a permis de maintenir l’équilibre des finances et d’anticiper les évolutions négatives attendues ces prochaines années.

Le Gouvernement s’est engagé en faveur de nombreux projets utiles à la population jurassienne et susceptibles d’accroître le rayonnement du Jura. Il est conscient de ne pas avoir pu tout mettre en œuvre ce qu’il avait envisagé il y a cinq ans mais est convaincu d’avoir, grâce à une politique volontariste et ambitieuse, consolidé les bases en vue d’un développement futur harmonieux du canton.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014