CREA - Image décorative CREA - Image décorative

Le hameau médiéval disparu du Creux des djenâtches

Date : 16.02.2015 10:00:00

La Section d'archéologie et paléontologie de l'Office de la culture et la Société jurassienne d'Emulation annoncent la parution du 33e volume de la collection des Cahiers d'archéologie jurassienne (CAJ). Consacrée à un hameau du Haut Moyen Age (6e-8e s. apr. J.-C.) découvert sur le tracé de l’autoroute A16, cette monographie est le résultat final de fouilles et d'études initiées dès les années 2000 à l'ouest du village de Courtedoux.


Localisé à l'aplomb des actuels et imposants viaducs du Creugenat, le site archéologique du même nom ne saurait être présenté sans évoquer le trou du Creugenat, cette particularité géologique que la tradition populaire a retenue comme le creux des sorcières, les djenâtches en patois jurassien. Ce goulet étroit, peu ensoleillé et donc froid, ne semble a priori guère favorable pour une installation humaine. Des traces sporadiques remontant à la Protohistoire y ont pourtant été décelées, de même qu'une petite occupation de l’Epoque romaine.

Mais la découverte essentielle est celle d'un habitat – constitué de deux fermes – occupé entre la seconde moitié du 6e siècle et la première moitié du 7e siècle de notre ère. Ces deux fermes présentent le même schéma initial d'aménagement : constituées chacune de deux grands bâtiments, dont l’un au moins est la maison d’habitation, elles sont associées à de petites constructions telles que des cabanes en fosse et des greniers. Par la suite, seule la maison d'habitation subsistera, la perte du second grand bâtiment semblant compensée par un plus grand nombre de constructions annexes.

Les recherches ont mis en avant l’image d’une population de cultivateurs-éleveurs dont le niveau de vie est confortable: l’alimentation autant végétale que carnée est diversifiée et de qualité. Mais la production artisanale demeure mal connue, à l’exception d'une production métallurgique, restreinte mais de bonne qualité et spécialisée, identifiée grâce aux nombreux déchets de forge. Parmi le mobilier archéologique mis au jour, les objets du quotidien sont constitués d'une importante vaisselle en céramique, en pierre ollaire et en verre, d'un petit outillage usuel en os, en terre cuite ou en pierre, ainsi que de bijoux en pâte de verre ou en ambre. De nombreux objets en métal (outils, éléments de parure et armes) ou en pierre (silex récupérés, aiguisoirs/polissoirs, meules) complètent cette liste. Enfin, des éléments architecturaux en terre cuite (tuiles, briques ou torchis) renseignent sur les techniques de construction des bâtiments.

Cette étude scientifique et exhaustive du site de Courtedoux-Creugenat permet ainsi de restituer l'image d'un petit habitat rural disparu dont la population, du moins en partie, bénéficiait d’une certaine aisance. Les biens ostentatoires y sont bien représentés, et les objets d’usage courant de bonne qualité de même que les nombreuses importations révèlent un pouvoir d’achat ainsi qu'un
réseau d’échanges déjà bien développés.

Référence : Deslex Carine et al. Courtedoux - Creugenat, un hameau du Haut Moyen Age en Ajoie. Office de la culture et Société jurassienne d’Emulation, Porrentruy, 2014, 528 p., 432 fig., 46 pl., catalogue illustré. (Cahier d’archéologie jurassienne 33).
 


Le Cahier d'archéologie jurassienne N°33 peut être commandé auprès de la Société jurassienne d’Emulation, Rue du Gravier 8, CH-2900 Porrentruy 2, au prix de Fr. 75.- (www.sje.ch)

Cruche décorée par impression à la molette - OCC Cruche décorée par impression à la molette - OCC Figure 6 - Cruche décorée par impression à la molette. Courtedoux-Creugenat. Haut Moyen Age. Photo Bernard Migy, OCC-SAP

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014