A la suite du divorce, l'époux qui a changé de nom conserve le nom de famille qu'il a acquis lors du mariage. Toutefois, dans le délai d'une année à compter du jugement passé en force, il peut déclarer à l'officier de l'état civil vouloir reprendre son nom de célibataire ou le nom qu'il portait avant le mariage.
 

La déclaration est personnelle et n'a aucune incidence sur le nom des enfants nés précédemment. Les dispositions relatives au divorce s'appliquent pas analogie aux effets du jugement d'annulation en ce qui concerne les époux et les enfants.

Conditions

Chaque officier de l'état civil est compétent pour enregistrer une déclaration de reprise du nom. Le déclarant doit démontrer que le nom qu'il entend reprendre était le sien en tant que célibataire ou immédiatement avant le dernier mariage dissous.

Effets du divorce

Sur le nom de famille

L'époux qui a changé de nom conserve le nom de famille qu'il a acquis lors du mariage.

Sur le droit de cité

Le divorce n'a pas d'effet sur le droit de cité cantonal et communal.