Sur le territoire de la République et Canton du Jura, les dangers naturels tels que les inondations et les phénomènes liés aux instabilités de terrain peuvent localement occasionner des dommages matériels notables et mettre en danger la vie des personnes.
En Suisse, la protection contre les dangers naturels se base sur les principes de la gestion intégrée des risques. Ce principe consiste à harmoniser les mesures et les opérations à mener en décrivant un cycle comprenant:

  • les mesures de précaution (prévention/protection et préparation),
  • la maîtrise des problèmes surgissant pendant les événements (engagement et remise en état provisoire),
  • le rétablissement après catastrophe (remise en état définitive et reconstruction).

Gestion intégrée des risques naturels en Suisse (source: OFEV) Gestion intégrée des risques naturels en Suisse (source: OFEV) Gestion intégrée des risques naturels en Suisse (source: OFEV)

La protection contre les dangers naturels peut se concrétiser par la mise en place de mesures passives, essentiellement liées à l'aménagement du territoire, ou par la réalisation d'ouvrages de protection (mesures actives).
La gestion durable des forêts protectrices représente aussi une mesure fondamentale dans le cadre de la prévention des dangers naturels.

Rôle de l'Office de l'environnement

Conformément aux lois et aux directives en vigueur, l'Office de l'environnement, par sa Cellule des dangers naturels, se focalise sur les missions suivantes:

  • Sensibiliser les collectivités publiques et les privés à la problématique des dangers naturels sur la base d’une approche intégrée des risques.
  • Mettre à jour les données de base sur les dangers naturels (cadastre des événements, cartes de danger, cadastre des ouvrages, etc.).
  • Elaborer une stratégie cantonale de surveillance et d'alerte en cas de crues (Plan d'alerte cantonal).
  • Garantir la haute surveillance des projets de protection menés par les communes (vérification des exigences de subventionnement et suivi général des projets).
  • Préaviser les demandes de construction et sensibiliser à la prise en considération des dangers naturels dans l'aménagement du territoire (en collaboration avec le SDT et l'ECA JURA).
  • Initier et superviser les programmes de sylviculture de protection (en collaboration avec le domaine Forêts).
  • Traiter les dossiers du Fonds suisse pour les dégâts non assurables.

Dangers concernés

Les dangers suivants sont traités par la Cellule des dangers naturels:

  • les dangers "géologiques" (chute de pierres, glissements, effondrements, laves torrentielles),
  • les dangers "hydrologiques" (inondations, transport solide et érosion des berges).