Les déchets urbains peuvent se séparer en deux catégories: déchets recyclables et déchets non valorisables.
 

Les principaux déchets urbains valorisables sont:

  • le papier et carton
  • le verre
  • l'aluminium et le fer blanc
  • les métaux
  • les bouteilles de boissons en PET
  • les huiles et graisses
  • les piles
  • les appareils électriques et électroniques
  • les déchets biogènes (déchets organiques biodégradables)

Certaines surfaces de vente ont l'obligation de reprendre certains déchets.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le Guide des déchets de la Confédération et la fiche d'information ci-contre, intitulée "Collecte sélective de matières valorisables", éditée par l'Organisation Infrastructures Communales et Swiss Recycling.

Le traitement des déchets urbains non valorisables est l'élimination en usine de valorisation thermique des déchets (UVTD), à VADEC SA à la Chaux-de-Fonds, pour les déchets du territoire jurassien.

Les déchets spéciaux des ménages sont repris gratuitement dans les trois centres régionaux jurassiens de collecte (cf. rubrique Déchets spéciaux des ménages).

Chacun est responsable de la réduction, du tri et de l'élimination de ses déchets. Il est interdit d'éliminer des déchets sur des emplacements ou dans des infrastructures non appropriés. De même, les feux de déchets sont interdits. En cas de constat de feux ou de dépôt illégal de déchets, l'autorité de police (commune) doit réagir selon les directives ENV concernant ces infractions.

Les communes organisent et réglementent le tri, la collecte et le transport des déchets urbains jusqu'aux installations d'élimination. Elles doivent également encourager le compostage individuel ou alors mettre à disposition ou orienter la population vers un site de traitement des déchets organiques.