Les Riedes-Dessus à Soyhières lors des inondations d'août 2007 Les Riedes-Dessus à Soyhières lors des inondations d'août 2007 Les Riedes-Dessus à Soyhières lors des inondations d'août 2007

Que-est ce qu'un danger hydrologique?

Une crue peut être définie comme le dépassement d'un certain seuil par le débit d’un cours d’eau. Les eaux peuvent ensuite déborder et s'écouler en dehors de l'espace occupé habituellement par la rivière.
Si les cours d'eau coulent dans un fond de vallée à faible déclivité on assiste principalement à un danger d'inondation dite "statique". Ce phénomène est caractérisé par une augmentation du niveau de la rivière et un débordement des eaux dans la plaine. Dans les torrents avec une pente importante, le charriage et le dépôt de grandes quantités de matériel dominent. Dans ces conditions, une érosion des berges et le débordement de laves torrentielles peuvent se produire.
En Suisse, les inondations sont le phénomène naturel qui a causé le plus de dégâts dans les derniers 100 ans. Chaque année, plusieurs dizaines de millions de francs sont investis par les cantons et la Confédération pour se protéger contre ce type de phénomène. Sur le territoire jurassien, ces phénomènes sont d'importance et touchent environ le 15% de la surface de notre territoire. Avec des dégâts estimés à plus de 10 Mio CHF, la crue survenue en août 2007 a démontré la susceptibilité de notre territoire à ce type de phénomènes naturels.

Ecoulement des eaux au centre de l'hameau des Riedes-Dessus à Soyhières Ecoulement des eaux au centre de l'hameau des Riedes-Dessus à Soyhières Ecoulement des eaux au centre de l'hameau des Riedes-Dessus à Soyhières

Acteurs concernés

Quand le risque pour les biens et les personnes n'est pas acceptable, des mesures doivent être prises. Conformément au cadre légal et au directives en vigueur, le rôle et les responsabilités entre les différents acteurs impliqués dans la gestion intégrale des dangers hydrologiques sont résumés ici :

  • Les propriétaires privés: sont tenus à contribuer à la sécurité par des actions relevant de la responsabilité individuelle.
  • Les communes : sont responsables de la protection de la protection de la population dans les zones habitées.
  • Le Canton: sensibilise les communes à la problématique des dangers naturels, vérifie la conformité des projets et octroi les subventions cantonales et fédérales.
  • La Confédération: définit la stratégie générale en matière de gestion des dangers hydrologiques et met à disposition des fonds pour le subventionnement des projets.
  • Les assurances publiques et privés: prennent en charge de manière solidaire les coûts des dommages subis malgré la présence des mesures de protection.

Subventionnement

Certains projets de protection peuvent être subventionnés au titre de la loi sur l'aménagement des cours d'eau (LACE). Pour pourvoir être subventionnés, ces projets doivent répondre à des exigences spécifiques en fonction de critères axés d’une part sur les risques et d’autre part sur l'efficacité et la durabilité des mesures prévues.