Définition

Par cette appellation, il faut entendre les sous-produits d'animaux, au sens de la législation, (cadavres d'animaux, déchets de cuisine, déchets d'abattoir ou de boucherie) qui doivent être acheminés pour leur destruction vers un centre de collecte agréé.

Selon l'ordonnance fédérale sur les épizooties, les cadavres d'animaux doivent être éliminés sans causer le moindre préjudice à l'environnement. Il est interdit de les jeter dans les lacs, les marécages ou les cours d'eau, de les abandonner à l'air libre ou de les enterrer (à l'exception des animaux domestiques de moins de 10 kg, sur terrain privé, profondeur minimale 1.20m).

Emplacement et horaire d'ouverture des centres de ramassage

Dans le canton du Jura, il existe trois centres officiels, soit un par district.

Acheminement des déchets

Le transport dans les différents centres collecteurs incombe aux détenteurs d'animaux et propriétaires d'exploitation. Les déchets sont entreposés dans une salle réfrigérée avant que des véhicules spécialisés les acheminent depuis les centres collecteurs régionaux vers les établissements de transformation (Centravo à Lyss). Ces établissements incinèrent les déchets pour les transformer en farine qui est utilisée comme combustible de substitution dans les fours cimentiers.

Financement

Les frais d'élimination des cadavres d'animaux de rente sont principalement pris en charge par le service vétérinaire via la caisse des épizooties.

Les communes participent au frais de fonctionnement de leur centre régional de ramassage selon les critères du nombre d'habitants. Les frais d'élimination des cadavres d'animaux de compagnie sont également pris en charge par les communes.

Les déchets de boucherie sont généralement directement acheminés vers le centre de traitement sans passer par le centre régional des déchets carnés.